Home Politique Infrastructures : Félix Tshisekedi réitère sa confiance au programme Sino-Congolais

Infrastructures : Félix Tshisekedi réitère sa confiance au programme Sino-Congolais

6 min read
0
1

Véritable moteur du développement de la République Démocratique du Congo, le programme sino-congolais se poursuivra sans désemparer.  La Chine, mieux les entreprises chinoises, ont la pleine confiance du Président de la République pour poursuivre le vaste programme de construction des infrastructures à travers le pays. Félix Tshisekedi l’a déclaré  dans son discours sur l’état de la Nation, prononcé devant les deux chambres du parlement réunies en congrès, ce lundi 14 décembre 2020.

Si au plan militaire, la RDC va compter sur la coopération avec les Etats Unis d’Amérique pour les prochaines réalisations, notamment la création d’une école de guerre d’une part, et la construction d’une académie de la police, fruit de sa coopération avec la France d’autre part, elle va poursuivre la coopération avec la Chine dans le domaine des infrastructures.

Le Chef de l’État l’a décidé et a tenu à le faire savoir à la population congolaise dans son discours fixant ce que le gouvernement devra faire pour la prochaine année dans différents secteurs de la vie nationale.
« De même, je signale que les travaux de construction de l’Académie de la Police et du Ministère de la Défense sur financement de l’Union européenne, vont commencer au début de la nouvelle année 2021. Par ailleurs, se poursuivra au cours de la même année (2021, ndlr) la coopération avec la Chine pour la construction de nouvelles infrastructures », a déclaré solennellement Félix Tshisekedi.

Aucune incompatibilité avec les institutions de Breton Woods

La déclaration du président de la République constitue à la fois l’expression de la reconnaissance par le Chef de l’État congolais au savoir-faire de la Chine dans le domaine des infrastructures et aux réalisations à impact visible, fruit de la coopération Sino-congolaise dans ce secteur.

Pour une petite anecdote, de tous les saut-de-mouton prévus dans le cadre du programme de 100 jours du Président de la République, celui de Mandela situé aux croisements de l’avenue de la libération ex-24 novembre et du Boulevard du 30 juin est des plus beaux et des plus viables, sans compter que c’est le premier qui a été achevé. Et, les travaux de construction de ce saut-de-mouton ont été exécutés par une entreprise Chinoise.

C’est dire que jusque-là, aucun partenariat bilatéral n’a été aussi bénéfique à la RDC dans le domaine des infrastructures que le programme Sino-congolais. Ce qui, logiquement, a convaincu le Chef de l’État Félix Tshisekedi à tout mettre en œuvre pour que se poursuive la coopération économique avec la Chine pour la construction de nouvelles infrastructures en RDC.
A noter que la coopération économique avec la Chine ne présente aucune incompatibilité avec la poursuite du programme avec les institutions de Breton Woods, notamment la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International.

Bien plus, les banques chinoises proposent des offres plus accessibles que d’autres partenaires, sans poser en contrepartie, des exigences qui risquent d’empiéter sur la Souveraineté du pays. Il suffit seulement pour la RDC de proposer des projets bancables et réalistes.

RD44/BA

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sud-Kivu: Justin Murhimanya, plaque tournante de la lutte contre la fraude fiscale à la DPMER

En fonctions depuis janvier dernier, le Directeur provincial de la Direction Provinciale d…