Home Politique Musique: Héritier Watanabe mi-Tshisekedi, mi-Kabila

Musique: Héritier Watanabe mi-Tshisekedi, mi-Kabila

6 min read
0
0

En République Démocratique du Congo, la politique l’emporte sur presque tous les domaines de la vie nationale. Dans son nouvel album « MiAnge », sorti sur toutes les plateformes de téléchargement légal le 18 décembre 2020, l’artiste musicien Héritier Watanabe a consacré l’essentiel de ses dédicaces aux acteurs politiques de la défunte coalition FCC-CACH.

C’est tout simplement formidable! Et, les éternels mécènes congolais dont les noms constituaient les refrains de chansons des musiciens congolais peuvent être jaloux des acteurs politiques, particulièrement ceux du camp politique du Chef de l’État.

Pour cause, dans son nouvel album, il n’y a pas une seule chanson dans laquelle Héritier Watanabe n’a pas dédicacé un politique.

Les Didi Kinwani, Papy Kake et consorts ont cédé place aux nouveaux riches du pays, en commençant par la famille présidentielle.

Connu pour être sympathisant du Président de la République, Héritier Watanabe a repris dans deux de ses chansons « Rancœur » et « Ma seule raison », le surnom « Fatshi béton» de Félix Tshisekedi dont il a pris le soin de saluer les enfants Fanny, David et Rachel.

De la famille à son entourage immédiat, l’ancien sociétaire de Wenge Maison Mère de Werra Son a cité les noms du conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité, François Beya dans sa chanson « Fantôme » et ceux de Jacquemin Shabani et Peter Kazadi dans « La Kayote ».

Pour être complet, La Pulga a dédicacé le Président et le SG de l’UDPS, Jean Marc Kabund et Augustin Kabuya ainsi que Gecoco Mulumba dans la chanson « Ivre d’amour».

Une chanson pour les Kamerhe

Depuis sa cellule de la prison de Makala, le Directeur de cabinet du Chef de l’État, Vital Kamerhe pourra trouver du soulagement en suivant la chanson « Gombe na Gombe », contenue dans l’album Mi-Ange. Sur fond d’une sonorité douce et bien arrangée, on entend la voix angélique de Watanabe citer les noms des proches du leader de l’UNC en commençant par sa chère épouse Hamida Shatur et ses enfants, son cousin Daniel Massaro et d’autres membres de sa famille biologique
avant de se lancer dans une longue citation des noms de cadres de l’UNC tels que Sele Yemba, Bertin Mobonzi, Gabin Lulendo, Jeanot Muyima, Bertin Mobonzi et Papy Okata.
Les Ministres UNC Jean Baudoin Mayo, Eustache Muhashe, John Ntumba, Molendo Sakombi et Billy Kambale n’ont pas été oubliés dans cette chanson.
Le ministre de la communication et médias, Jolino Makelele, a reçu son «Libanga »(ndlr: dédicace en lingala) dans la chanson
« Telema » interprétée en featuring avec l’artiste ivoirien Debordo Lenkufa.

Dans la chanson dédiée à « Roi Manitou », Héritier Watanabe a fait un clin d’œil à Moïse Katumbi et ses proches.

De son côté, le sénateur Guy Loando n’a pas été oublié, lui dont l’épouse a été gratifiée d’une chanson dans cet album.

Par ailleurs, Héritier Watanabe a réservé une surprise à ses fans en dédiant la chanson « Sidboy»,à l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila appelé affectueusement dans cet opus Shina Rambo, Raïs et Autorité morale. Comme pour Fatshi, il a aussi cité certains de ses proches, notamment son jeune frère Zoé Kabila, Barnabé Kikaya, et Emmanuel Shadary sans oublier les gouverneurs du Haut-Katanga Jacques Kyabula et du Lualaba Richard Muyej.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Enterinement des membres de la CENI: Katumbi exprime à Félix Tshisekedi ses inquiétudes

Le climat politique devient de plus en plus maussade depuis l’enterinement des membr…