Home Politique Union sacrée: Pas de comité de suivi, Félix Tshisekedi traitera personnellement avec ses nouveaux alliés

Union sacrée: Pas de comité de suivi, Félix Tshisekedi traitera personnellement avec ses nouveaux alliés

5 min read
0
0

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, continue à consulter, cette fois-ci en équipe plus restreinte, les personnalités politiques de son choix. Objectif : passer à l’étape suivante dans sa quête d’une nouvelle majorité pour mettre en place l’Union sacrée pour la Nation. Il a consacré trois heures, le weekend dernier, aux opposants Moise Katumbi et Jean Pierre Bemba.

Selon la presse présidentielle, rien n’a été révélé sur les échanges entre le Président de la République et le leader d’Ensemble pour la République ainsi que celui du MLC.

Mais, d’après les informations recoupées çà et là, cette rencontre qui s’est déroulée sans les assistants de trois personnalités et en présence du Président ai de l’UDPS, Jean Marc Kabund, a tourné autour de l’évolution de la situation politique en RDC et de la future Union sacrée de la Nation.

Bien avant de recevoir Katumbi et Bemba, Félix Tshisekedi a reçu des députés nationaux de l’Alliance des Démocrates pour le Renouveau et le Progrès (ADRP), ceux de l’Action Alternative pour le Bien-être et le Changement (AAB) de Jean Lucien Bussa Tongba et quelques sénateurs et élus nationaux du FCC qui sont prêts à adhérer à l’Union sacrée.

Selon nos informations, l’évolution de l’actualité de ces derniers jours aurait fait planer le doute sur la volonté de certains sociétaires du camp de Joseph Kabila à intégrer l’Union sacrée. Ce qui aurait poussé le Chef de l’Etat à reprendre les discussions personnellement avec eux, question de se rassurer qu’ils ont réellement la volonté de rejoindre sa nouvelle machine politique.
« En ce qui concerne Katumbi et Bemba, il parait que l’un d’eux pourrait être nommé informateur. Mais avant, les stratèges du camp présidentiel ont jugé important qu’ils soient dorénavant associés, en tant que partenaires privilégiés du Président de la République, aux derniers échanges pour la prise de décisions importantes », renseigne une source visiblement bien introduite.
Elle poursuit que les trois personnalités pourraient mettre en place un cadre d’échanges permanent et de prise de décisions chapeauté par Félix Tshisekedi en personne. « Ayant tiré les leçons de conflits crées et attisés par les radicaux de la défunte coalition FCC-CACH, Fatshi ne veut plus discuter avec ses principaux alliés par personne interposée. Il veut maintenant tout entreprendre lui-même », croit savoir un cadre de l’UDPS.

Il reste convaincu que le triumvira Tshisekedi-Katumbi-Bemba pourra débloquer la situation en donnant lieu à la nomination d’un informateur.

ALT/ LJL

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

« Le vol du peuple était phénoménal »: un kabiliste passe aux aveux

Ancien Vice-ministre des Affaires étrangères sous l’ancien Chef de l’État Jose…