Home Politique RDC: Modeste Bahati déclenche la première crise « prénatale » à l’Union sacrée

RDC: Modeste Bahati déclenche la première crise « prénatale » à l’Union sacrée

4 min read
0
5

Alors qu’elle est encore en gestation, l’Union sacrée pour la Nation enregistre son premier malaise. À la base, la rencontre du weekend dernier entre le Président de la République, Félix Tshisekedi et ses nouveaux alliés Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba.

Non convié à cette réunion de haut niveau, le Sénateur Modeste Bahati se serait plaint du manque de considération dont il serait victime. Avisé, le Chef de l’Etat aurait délégué le Président ai de l’UDPS, Jean Marc Kabund, pour rassurer le leader de l’AFDC-A. La rencontre entre les deux hommes se serait déroulée au domicile de Bahati Lukwebo ce lundi 28 décembre dans la plus grande discrétion.

Il peut beau démentir avoir écrit un SMS dans lequel il se serait plaint de son absence au triumvirat Tshisekedi-Katumbi-Bemba, son regroupement politique ayant notamment mis en garde ceux qui propagent cette rumeur. Sa plainte a été entendue par le Président de la République, qui aurait en réaction, envoyé un émissaire pour le rassurer.

L’informatisation a été livrée à Alternance.CD par une source bien introduite, qui affirme que Jean Marc Kabund aurait bel et bien été reçu par Modeste Bahati à son domicile. Si rien n’a filtré de cette rencontre, des analystes se questionnent sur l’attitude du leader de l’AFDC-A.

En effet, ceux qui le connaissent savent que l’ancien ministre de l’économie ne rate pas une occasion de faire parler de ses prouesses politiques dans la presse nationale où beaucoup de journalistes, visiblement gâtés par sa générosité, lui sont solidaires.

Du coup, le silence de la presse, même celle qui lui est proche, au sujet de sa dernière rencontre avec Kabund pourrait être interprété comme un choix stratégique visant à ne pas se faire passer pour qui faisait du chantage au Chef de l’Etat.
« En bon stratège, Modeste Bahati sait que malgré la popularité de Moise Katumbi et celle de Jean-Pierre Bemba, il pèse plus qu’eux à l’Assemblée nationale. Logiquement, il peut revendiquer plus de considération et un traitement égal si pas supérieur à celui réservé à ces deux personnalités. Mais, pour l’instant, Félix Tshisekedi semble privilégier ses anciens collègues opposants », explique-t-on dans l’entourage du sénateur Modeste Bahati.

Junior Lomanga

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC: Le cabinet du VPM des Affaires étrangères dément les rumeurs faisant état de risque de rupture de stocks des passeports ordinaires

Le démenti est du Ministère des Affaires étrangères et porte la signature de Bernard Mpets…