Home Politique RDC : Plaidoyer pour la mise en oeuvre effective et rapide de la Loi de Programmation Militaire

RDC : Plaidoyer pour la mise en oeuvre effective et rapide de la Loi de Programmation Militaire

4 min read
0
0

Le Commissaire National des Droits de l’Homme, Fernandez MURHOLA, du reste Breveté de Hautes Études en Défense et Stratégies de Résilience et de la Haute Académie Militaire de l’Afrique Centrale, a proposé quelques directives au Chef de l’Etat et Commandant Suprême des FARDC et de la PNC, pour mettre fin aux tueries et massacres à répétition dans la partie Est du pays.

Il plaide premièrement pour la mise en oeuvre effective et rapide de la Loi de Programmation Militaire .

Fernandez Murhola tient à l’application des mécanismes de « Vetting» de toutes les Forces de Défense, de Sécurité et de Renseignements, tout en plaidant pour la gestion adéquate des ressources humaines et logistiques des FARDC en mettant l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

« Avec l’appui de la Coopération Militaire Chinoise, construire rapidement une base militaire au niveau de chaque province en commençant par celles de la partie orientale du Pays », préconise-t-il.

Ce défenseur des droits de l’homme et ancien coordinateur national du Réseau national des organisations des droits de l’homme (Renadhoc) soutient la mise en place d’ un Mécanisme dévaluation mensuelle de la MONUSCO, notamment sur sa valeur ajoutée ainsi que son apport dans l’éradication des groupes armés .

Au regard de tueries et massacres perpétrés dans l’est du pays dont les auteurs font parti des groupes rebelles, Murhola conseille le gouvernement congolais à lancer des mandats d’arrêt internationaux contre tous les animateurs principaux de différents groupes armés congolais et étrangers.

Il tient aussi à la réhabilitation et modernisation des Forces Aériennes ainsi que les Forces navales et/ou maritimes en les dotant des moyens nécessaires et des matériels de guerre modernes.

Le gouvernement congolais est appelé à doter Chaque Zone de Défense d’une Cour Martiale en tant que juridiction d’exception en vue de traquer tout militaire de n’importe quel rang qui agirait contre la République .

Fernandez Murhola plaide aussi pour l’augmentation du solde des militaires et policiers et doter ceux déployés aux Fronts d’une prime de risque.
Enfin, pour lutter contre l’implication de pays voisins dans les conflits en RDC, Fernandez Murhola souhaite que soit traduit devant la Cour Internationale de Justice, tout pays voisin qui serait impliqué dans les conflits armés en RDC où dans le pillage des ressources naturelles du Pays.

GK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Tanganyika: Après sa destitution, Zoé Kabila remet Félix Tshisekedi devant ses responsabilités

Après sa destitution controversée du poste de Gouverneur du Tanganyika par l’Assembl…