Home Politique Le soutien des Katangais ou l’Union sacrée : Le dilemme qui hante l’esprit de Moïse Katumbi

Le soutien des Katangais ou l’Union sacrée : Le dilemme qui hante l’esprit de Moïse Katumbi

5 min read
0
0

Le Président de Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, fait face à une fronde dans les rangs des élus de son regroupement politique, Ensemble pour le changement.

Après son retour à Lubumbashi suite à la suspension momentanée des discussions avec le Chef de l’État pour son adhésion à l’Union sacrée, il ferait face à une forte pression des notables de l’espace du Grand Katanga, qui compteraient sur lui pour sauver le Premier ministre Sylvestre Ilunga d’une imminente destitution par l’Assemblée nationale. En face, des dizaines de députés nationaux de son regroupement politique originaires d’autres zones géographiques ne jurent que sur le départ du Chef du gouvernement.

Samedi 16 janvier 2021, le député national Katumbiste Muhindo Nzangi a fait une annonce que bon nombre de congolais n’espéraient pas entendre : Ensemble pour le changement s’est retiré de l’Union sacrée. Il a justifié ce retrait notamment par la non prise en charge de leur cahier de charges par le camp présidentiel et la forme que prend l’Union sacrée (une majorité FCC-CACH bis à cause des adhésions massives des Kabilistes).

Entre temps, des informations publiées par nos conférés de Cas-info.net font état de plusieurs élus membres de Ensemble pour le changement qui auraient apposé leurs signatures sur la pétition contre Sylvestre Ilunga, accusant Katumbi de vouloir protéger le premier ministre, en vue d’ « échapper » à la colère de certains Katangais.

A ce propos justement, Alternance.cd a révélé, la semaine dernière, que des tractations sont en cours entre Katumbi et des Katangais proches de Joseph Kabila pour un probable soutien du PPRD à sa candidature à la présidentielle de 2023, question de ramener l’Imperium dans le Grand Katanga.
« D’après certaines indiscrétions parvenues à Alternance.cd , Moïse Katumbi ne serait pas contre l’« offre d’alliance » de certains cadres du PPRD, mais se montrerait réticent à l’idée de nouer une alliance formelle avec ce parti. Qu’à cela ne tienne, nos sources précisent que si Moise Katumbi est actuellement considéré comme un fédérateur notamment pour son bilan à la tête de l’ex-Katanga, le PPRD lui est présenté comme un patrimoine du Grand Katanga dont il devrait pérenniser l’héritage s’il veut avoir le soutien de Katangais lors de la présidentielle de 2023 », a écrit votre média en ligne.

Toutefois, nos confrères de Scooprdc.net qui suivent eux aussi de près la situation, renseignent que les contacts ne sont pas rompus entre Fatshi et ses deux anciens alliés au sein de Lamuka, Moïse Katumbi et Jean Pierre Bemba.
Reste à savoir la décision que prendra l’ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga. Va-t-il sacrifier son regroupement politique pour la cause de son Grand Katanga natal en espérant obtenir le soutien de notables Katangais en 2023? Seul l’avenir le dira.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

« Le vol du peuple était phénoménal »: un kabiliste passe aux aveux

Ancien Vice-ministre des Affaires étrangères sous l’ancien Chef de l’État Jose…