Home Politique A l’initiative du CASC et de la NSCC: La société civile peaufine sa feuille de route pour l’Union sacrée

A l’initiative du CASC et de la NSCC: La société civile peaufine sa feuille de route pour l’Union sacrée

5 min read
0
0

La société civile ne veut pas rester en marge des fortes tractations en cours pour la mise en place de l’Union sacrée de la Nation. En perspective de cette initiative du Chef de l’Etat, visant à opérer des réformes susceptibles d’apporter des profonds changements qui rencontrent les aspirations du peuple, les différentes organisations de la société civile peaufinent des stratégies pour la rédaction de leur feuille de route.

À cet effet, le Collectif d’Action de la Société Civile (CASC) et la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) ont réuni, ce mardi 19 janvier 2021, des organisations, des personnalités et des mouvements citoyens en vue de permettre à la société civile d’y apporter une contribution plus efficiente.

L’Union faisant la force, la société civile de la RDC dans sa diversité est appelée à unir ses forces pour jouer valablement son rôle en cette période particulière de l’histoire politique de la RDC.

Au moment où les forces politiques sont en ébullition, Joseph Nkinzo et Jonas Tshombela, Coordonnateurs respectivement du CASC et de la NSCC ont réuni dans la salle polyvalente du Centre pour Handicapés physiques des Huileries, une centaine d’activistes de la société civile. Leur objectif: réfléchir sur le rôle que doit jouer la société civile, en tant que troisième voix dans le contexte politique actuel.

Ainsi, dans sa brève présentation intervenue avant les échanges avec les participants, Jonas Tshombela a rappelé que la société civile a joué un rôle important dans beaucoup de changements intervenus en RDC depuis l’époque de la Conférence Nationale Souveraine jusqu’à ce jour. Il a soutenu que les mouvements citoyens ont donné une nouvelle impulsion à leurs aînés qui commençaient à s’essouffler et que leur contribution est énorme dans la première alternance démocratique pacifique intervenue au pays en janvier 2019.
« L’idéal que nous incarnons nous impose une certaine remise en question de ce que nous faisons…Comme il y a des ping pong entre les acteurs politiques, il faut qu’il y ait une troisième voix », a lancé le Coordinateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise.

Il s’en est suivi une séance d’échanges construits entre participants. Ces derniers ont formulé des recommandations qui seront consignées dans un document qui sera présenté le jeudi prochain.

Une équipe restreinte composée de délégués des différentes organisations ayant participé à ces échanges a été mise en place. Une fois rédigé, ladite feuille de route sera remise au Président de la République.

Le CASC et la NSCC ont, par ailleurs, profité de l’occasion pour lancer un appel à tous les membres de la société civile à adhérer à cette dynamique pour une synergie d’actions. Ce, en vue de ne pas laisser les acteurs politiques continuer à prendre en otage le peuple.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Affaire Lubanga : La CPI approuve la mise en oeuvre des réparations collectives aux victimes

La Chambre de première instance II de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu publique…