Home Politique RDC : Le CASC salue la démission du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba !

RDC : Le CASC salue la démission du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba !

4 min read
0
0

Le collectif d’actions de la société civile( CASC) a accueilli avec satisfaction la nouvelle de la démission du premier ministre et de son gouvernement, au lendemain du vote de la motion de la censure par l’Assemblée nationale.

Cette plateforme regroupant des mouvements citoyens, organisations formelles de la société civile, organisations féminines ainsi que des personnalités considère que cette décision tardive a fait perdre à la République un temps précieux, qui lui aurait permis de mieux réfléchir sur les enjeux actuels et futures de la refondation de la nation, cristallisés à ce jour par la mise en place effective de la vision du Chef de l’Etat au travers de la salvatrice Union Sacrée pour la Nation après le constat d’échec de la coalition FCC-CACH.

Pour cette plateforme, à ce jour, les regards et les espoirs de l’ensemble des populations congolaises dans leurs diversités, sont plus que jamais tournés vers la matérialisation de l’union sacrée pour la nation telle que préconisée par le président de la République, Félix Tshisekedi.

Le CASC, constant dans le combat qui est le sien, celui de militer pour un changement qualitatif de la situation de précarité que traverse le pays depuis des lustres, estime que les tractations politiques en vue de la nomination du formateur, soumises aux agendas politiques souvent égoïstes, devraient répondre essentiellement aux attentes pressantes du peuple congolais qui place des grands espoirs à cette nouvelle dynamique politique.

« La mission d’information confiée par le Président de la République touchant à sa fin, la nomination du formateur du gouvernement devrait naturellement suivre, le plus rapidement possible, et la formation de l’équipe du gouvernement qui suivra devrait intervenir avant la session parlementaire du mois de mars», martèle le CASC.
Compte tenu du temps et aussi dans le souci clairement perceptible dans le chef de la population, de voir une osmose parfaite entre les deux têtes du pouvoir exécutif national, le CASC exhorte le Chef de l’Etat de nommer l’actuel informateur comme formateur du futur gouvernement de l’Union Sacrée pour la Nation. Ceci aurait le mérite de gagner en temps et de préserver la nation des inutiles querelles de positionnement politique. La nation entière en sortira grandie.

GK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Violences sexuelles et basées sur le genre: JHR/JDH balise le chemin de la collaboration entre Magistrats, OSC et journalistes

En République Démocratique du Congo, il n’est pas facile d’accéder aux informations des vi…