Home Politique Recherche scientifique: Accusé d’avoir voulu corrompre le ministre José Mpanda, le CGEA Prof Vincent Lukanda dément

Recherche scientifique: Accusé d’avoir voulu corrompre le ministre José Mpanda, le CGEA Prof Vincent Lukanda dément

4 min read
0
0

Les révélations faites par Alternance.CD sur le désamour qui règne entre le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique et deux Professeurs qui dirigent deux structures sous la tutelle de ce ministère n’en finissent pas de susciter de réactions.

Après la réaction à faire pleurer ses adversaires, larguée hier, en guise de réaction à notre premier article par l’entourage du Ministre José Mpanda, un des professeurs cité comme ayant une réputation sulfureuse, en l’occurrence le Professeur Vincent Lukanda, a à son tour, brisé le silence.

Sans entrer dans les polémiques, le Commissaire Général à l’énergie atomique a agi en professeur dans son droit de réponse qu’il a envoyé à votre média en ligne, ce mercredi 17 février 2021.

En quelques lignes, Prof Vincent Lukanda a balayé en bloc toutes les accusations portées contre sa personne dans un long article. Après tout, la concision fait partie des qualités de tout scientifique digne de ce nom.

D’entrée de jeu, il nie avoir initié un quelconque article dans la presse, notamment à Alternance.CD et dit n’être lié ni de près ni de loin lié à tout ce qui a été publié ces derniers jours.

Alors qu’il a été accusé notamment d’avoir tenté de soudoyer le ministre de la RSIT, le numéro un du Commissariat Général à l’Energie Atomique(CGEA) clame qu’il n’était pas à Kinshasa lors de la nomination de José Mpanda à ce poste et lors de sa prise de fonction. Lire l’article :

Recherche Scientifique: Guerre ouverte entre José Mpanda et deux Professeurs à la réputation sulfureuse

Prof Vincent Lukanda affirme même n’est pas connaitre la date de naissance de ce membre du Gouvernement pour prendre part à une fête de son anniversaire. Il conclut que les propos tenus ou rapportés dans la presse ne l’engagent pas.

Professionnalisme oblige, nous publions son droit de réponse tel que reçu. Néanmoins, la Rédaction d’alternance.CD tient à réaffirmer avec une conviction atomique, au regard des réactions qui tombent de ça et là, qu’il y a bel et bien malaise au ministère de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique.

ALTERNANCE.CD

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Le CASC salue l’élection de Modeste Bahati à la tête du Sénat

Communiqué No 004/CASC/CN/2021 Le Collectif d’actions de la société civile (CASC) , …