Home Politique Candidat à la questure du Sénat : Dieudonné Fikiri, le profil qui déclasse ses adversaires

Candidat à la questure du Sénat : Dieudonné Fikiri, le profil qui déclasse ses adversaires

6 min read
0
1

Après la publication de la liste définitive des candidats retenus pour les élections des membres du Bureau définitif du Sénat, place à la présentations des forces en présence. Gros plan sur le Sénateur Dieudonné Fikiri Alimasi, candidat au poste de Questeur.

En parcourant son parcours résumé dans son long CV, on peut avoir l’impression d’être dans un combat de boxe dont les adversaires n’ont pas le même poids mais sont obligés de se battre sur un même ring.

Ils sont cinq prétendants aux parcours divers. Sénateur de la province de la Tshopo, Dieudonné Fikiri Alimasi a beaucoup d’arguments à valoir auprès de ses collègues sénateurs. Chevronné en matière économique, il est blindé tant politiquement qu’intellectuellement. Président du Front de Nationalistes pour la Solidarité et le Développement (FNSD), il est membre non négligeable de l’Union Sacrée de la Nation.
Plusieurs fois conseiller en charge de l’économie dans de cabinets ministériels, il est master en planification économique de l’Université d’Etat d’Envers RUCA/Belgique, Maitre en économie du développement, finances publiques des PEV de la même université et licencié en économie de santé de l’Université Libre de Bruxelles, campus de ERASME.

On peut dire en quelque sorte qu’il mange, respire et réfléchir économie et finances. Pour cause, il évolue dans le circuit bancaire et connait les rouages du secteur économique depuis 1987, année à laquelle il avait intégré la Banque du Zaïre.

Ainsi, Dieudonné Fikiri occupera entre autres, les fonctions de Conseiller en charge des questions monétaires et de la dette publique du ministre des Finances(1995-1996); Conseiller économique à la présidence de la République chargé des relations économiques extérieures (1997-1998); Conseiller du Gouverneur de la BCC chargé des Finances publiques et Relations avec les institutions de Bretton Woods (1998-2000); Directeur des études, recherche et statistiques économiques de la Banque Centrale du Congo (2000-2005); Gouverneur suppléant de la RDC aux assemblées annuelles de la BAD et la Banque mondiale ; Directeur de la trésorerie générale de la BCC et Directeur de la BCC à Kisangani (2006-2010); Directeur de Cabinet du ministre de l’économie nationale et PME(2011-2013); Directeur Générale de l’hôtel de Monnaie/BCC( 2014-2015); Directeur de Cabinet du ministre du plan et révolution de la modernité ( 2015-2016) pour ne citer que celles-ci.

Outre les diplômes universitaires, il a plusieurs autres certificats. On peut citer, de manière non exhaustive, le certificat du Fonds Monétaire International en analyse et définition de politique monétaire au centre africain d’études monétaires du Dakar( Sénégal) ; diplôme d’analyse et politique d’encadrement public de l’Institut international d’administration publique , IIA Paris (France); certificat d’études post- universitaires en économie appliquée à l’Institut d’administration et de gestion, IAG de l’Université Catholique de Louvain la Neuve (Belgique).

ALT.

Lire aussi

A travers le FNSD: Dieudonné Fikiri propose une alternative à la « destruction profonde de la RDC »

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Gouvernement Sama Lukonde : Les principaux enseignements à retenir

Après deux mois d’une longue attente marquée par des rumeurs allant dans tous les sens, le…