Home Politique RDC : Un avocat demande à Sama Lukonde de publier les preuves de sa nationalité congolaise

RDC : Un avocat demande à Sama Lukonde de publier les preuves de sa nationalité congolaise

6 min read
0
0

Nommé le 15 février dernier, le nouveau Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde poursuit les consultations avec les forces politiques membres de l’Union sacrée en vue de la mise en place de son équipe gouvernementale. Sans être consulté, un citoyen congolais, Me Simba Eustache, pour ne pas le citer, lui demande de publier les pièces justificatives de sa nationalité congolaise.

Cet avocat a écrit officiellement au Premier ministre, en date du 24 février 2021. Dans sa correspondance, il explique à Sama Lukonde qu’à l’instar d’autres congolais, il a suivi avec attention son autobiographie et qu’il est resté dubitatif sur sa nationalité.

Se disant « hanté par le démon des infiltrations » des institutions de la RDC par des « personnes étrangères », il lui prie de donner plus de lumière sur ses origines ainsi que sa nationalité actuelle.

« Il est incompréhensible, Excellence, que vous qui êtes né en France, vous vous retrouviez aujourd’hui Premier ministre de la République Démocratique du Congo sans que vous n’ayez expliqué aux congolais quand est-ce que vous êtes redevenu congolais, car nul n’ignore qu’aux termes de la législature française, le fait d’être né sur le sol français vous confère la nationalité française partant de jus solos », peut-on lire dans sa missive de cet originaire de la chefferie des Bafuliiru, territoire d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu.

Concrètement, Maitre Simba Nyamugira Eustache, de surcroît membre de l’Alliance Nationale des Autorités Traditionnelles du Congo, invite Sama Lukonde à publier son certificat de nationalité congolaise, le nom de sa province d’origine, le nom de sa chefferie ou secteur, le nom de son village et le nom de son chef coutumier.
« En agissant ainsi, vous aurez, Excellence Monsieur le Premier ministre, apaisé les esprits des congolais qui sont aujourd’hui hantés par le démon de l’extranéité des personnes qui s’improvisent animatrices de leurs institutions », a-t-il poursuivi, en précisant qu’aux termes de l’article 10 de la Constitution du 18 février 2006, faute de ces preuves, il devrait démissionner.

Sans attendre la réponse à sa correspondance, ce congolais, fils de Mwami Simba Nyamugira II Henri, s’est montré trop pressé en demandant, dans une autre correspondance, au Président de la République, de retirer l’Ordonnance portant nomination du Premier ministre Sama Lukonde(à lire en fac simulé).

Ce, a-t-il suggéré au Chef de l’État, « jusqu’à ce qu’il explique aux congolais de façon claire, comment et quand est-ce qu’il est redevenu congolais »,

Pour information, il faut dire que tout enfant né en France de parents étrangers obtient la nationalité française à ses 18 ans s’il remplit certaines conditions. Ces conditions sont fixées dans le Décret n°93-1362 du 30 décembre 1993 relatif aux déclarations de nationalité, aux décisions de naturalisation, de réintégration, de perte, de déchéance et de retrait de la nationalité française et la circulaire du 18 septembre 2015 relative au contentieux de la nationalité.
Il s’agit notamment de résider en France lors de ses 18 ans; avoir eu sa résidence habituelle en France pendant une période continue ou discontinue d’au moins 5 ans depuis l’âge de 11 ans.
Il revient donc aux services de la primature de prouver que le Premier ministre Sama Lukonde est véritablement congolais.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Gouvernement: Claude Kabi satisfait du respect des équilibres géopolitiques

Juriste, défenseur des droits de l’homme et analyste politique, Maître Claude Kabi a…