Home Politique Notable du Grand Katanga: Fridolin Kasweshi confirme qu’aucun doute n’est permis sur la nationalité congolaise de Sama Lukonde

Notable du Grand Katanga: Fridolin Kasweshi confirme qu’aucun doute n’est permis sur la nationalité congolaise de Sama Lukonde

5 min read
0
0

Suite à la publication par Alternance.CD de la lettre d’un avocat qui a créé la sensation, en demandant au nouveau Premier ministre de publier les preuves qui attestent qu’il est effectivement congolais, un notable du Grand Katanga a mis fin à cette polémique éphémère. Fridolin Kasweshi Musoka, parce que c’est de lui qu’il s’agit, a témoigné, ce vendredi 26 février 2021, en exclusivité sur votre média en ligne, que Jean-Michel Sama Lukonde a toujours été congolais et n’a jamais eu d’autre nationalité.

La question de la nationalité est un sujet qui passionne tant de congolais. Pas donc étonnant que Maitre Simba Nyalugira Eustache ait saisi officiellement le nouveau chef du gouvernement pour lui demander de démontrer qu’il est congolais.

En réaction, l’ancien Ministre des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction des gouvernements Muzito II, Muzito III et Matata, Fridolin Kasweshi, révèle que Jean-Michel Sama Lukonde a fait ses études tant primaires que secondaires en RDC et que contrairement à ce que voudraient insinuer de mauvaises langues, il est né congolais et n’a jamais perdu la nationalité congolaise . « Il a fait ses études primaires dans une école d’excellence à la Gécamines Lubumbashi et secondaires à Kolwezi, dans l’actuelle province du Lualaba. Il était tout le temps avec ses parents. Moi, je le sais et ses collègues peuvent le témoigner », affirme-t-il.

Cette précision méritait d’être apportée étant donné que l’avocat précité semble sous-tendre sa démarche sur les dispositions légales en France, selon lesquelles tout enfant né sur le sol français obtient la nationalité française s’il remplit certaines conditions. Parmi ces conditions, il y a entre autres, le fait qu’il doit résider en France lors de ses 18 ans et avoir eu sa résidence habituelle en France pendant une période continue ou discontinue d’au moins 5 ans depuis l’âge de 11 ans.
Question: comment Sama Lukonde pouvait-il remplir ces critères pour obtenir la nationalité française quand on sait, comme le rappelle Fridolin Kasweshi, qu’il a fait ses études tant primaires que secondaires en RDC et qu’il était resté aux côtés de ses parents durant toute cette période ?

En plus, l’ancien ministre des ITPR rappelle que l’actuel Premier ministre avait été élu député national en 2011 et a été ministre des Sports en 2015 avant de démissionner pour raison de convenance personnelle.

Autant dire que s’il y avait quoi que ce soit qui pouvait susciter de doute sur sa nationalité, on l’aurait su. Or, jusqu’à la publication de la correspondance précitée, rien n’a été dit dans ce sens. Fin de la polémique et place à autre chose.

Robert Djanya

Lire l’article

RDC : Un avocat demande à Sama Lukonde de publier les preuves de sa nationalité congolaise

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC: Le Néo-politique Koffi Olomide tire dans tous les sens

L’annonce de son adhésion à l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC…