Home Politique Ministère des actions humanitaires : Steve Mbikayi sommé de rendre compte de sa gestion

Ministère des actions humanitaires : Steve Mbikayi sommé de rendre compte de sa gestion

9 min read
0
0

Il fait trop de bruits actuellement en s’en prenant à ses partenaires politiques notamment au Président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, qu’il accuse de ne pas jouer franc jeu. Le ministre sortant des actions humanitaire et solidarité nationale, Steve Mbikayi ne jure que sur son maintient dans le gouvernement.

En attendant la mise en place du gouvernement du Premier ministre Sama Lukonde, de mouvements citoyens et des organisations féminines lui demandent de rendre compte de sa gestion.
Ils constatent qu’alors que ses collègues ont présenté leur bilan, ce membre du gouvernement s’active dans autre chose.

Pourtant, disent-ils, à chaque situation de catastrophe, « le Gouvernement congolais a toujours débloqué les fonds nécessaires qu’il met à la disposition du ministère des Affaires humanitaires et de la Solidarité nationale pour assister les victimes de toutes ces crises humanitaires et catastrophes naturelles ».

Dans une déclaration rendue publique le vendredi 6 mars 2020, de mouvements citoyens dont Ekoki, Forum Citoyen, Il est temps, Cocorico RDC, Collectif 2016 et des organisations féminines telle que Soffleco, ont énuméré quelques catastrophes naturelles pour lesquelles le gouvernement a donné de l’argent à Steve Mbikayi pour assister les victimes. Il s’agit entre autres, des inondations en Uvira au Sud-Kivu; les conflits communautaires au Kasaï Oriental ; les naufrages à répétition sur le Lac Kivu ou encore des inondations à Kinshasa.

Devoir de redevabilité oblige, ces structures de la société civile exigent « un audit sincère et sérieux » la gestion des moyens mis à la disposition du ministère des actions humanitaire et solidarité nationale. Ce, avant la nomination et l’installation du nouveau gouvernement.
Voici l’intégralité de leur communiqué.
DECLARATION CONJOINTE DES MOUVEMENTS CITOYENS ET ORGANISATIONS FEMMININES EXIGEANT DE COMPTES AU MINISTRE DES ACTIONS HUMANITAIRES ET SOLIDARITE NATIONALE
Le Gouvernement démissionnaire dirigé par le Premier Ministre, le Professeur ILUNGA ILUNKAMBA a géré plusieurs crises humanitaires provoquées par les catastrophes naturelles, les conflits communautaires et les violences armées.
A chaque situation, le Gouvernement Congolais a toujours débloqué les fonds nécessaires qu’il met à la disposition du Ministère des Affaires Humanitaires et de la Solidarité Nationale, dirigé par M. Steve Mbikayi pour assister les victimes de toutes ces crises humanitaires et catastrophes naturelles.
Les études approfondies sont entrain d’être menées dans plusieurs départements ministériels sur la gestion des ministres sortant, notamment celui de la Santé Publique sur la gestion des fonds alloués dans la prise en charge par le Gouvernement à des malades atteints de la Covid-19.
Mais, il se fait remarquer que le Ministre des Affaires Humanitaires et Solidarité Nationale n’a jamais rendu compte au Gouvernement de l’argent et autres biens mis à sa disposition par le Gouvernement.
Parmi ces catastrophes, nous pouvons citer :
 Lors des inondations de la ville d’Uvira, au Sud- Kivu ayant provoqué plusieurs dégâts humains et matériels, le Gouvernement de la République s’était exécuté en mettant les moyens financiers conséquents à son Ministre des Affaires Humanitaires et de la Solidarité Nationale pour venir en aide aux victimes de ces inondations;
 Avec les conflits communautaires dans le territoire de Katanda, au Kasaï Oriental, entre Bena- Nshimba et Bena- Kapuya, le Gouvernement central avait disponibilisé les moyens importants pour assister les victimes de ces conflits;
 Avec les naufrages à répétition enregistrés sur le Lac Kivu, sur le Fleuve Congo, etc., l’Exécutif National a toujours fait le nécessaire pour apporter assistance à toutes les victimes ;
 Meme à Kinshasa, capitale du pays où siège les institutions, à chaque inondation, le Gouvernement vient toujours en aide aux victimes à travers le ministère des Affaires Humanitaires et de la Solidarité Nationale.
Les informations en notre possession font état d’une certaine opacité et floue artistique dans la gestion de tous ces fonds par le Ministre des Affaires Humanitaires et de la Solidarité Nationale et son Cabinet.
De ce constat amer, et fort de notre engagement citoyen dans le cadre du contrôle citoyen, nous Mouvements Citoyens et Organisations de la Société Civile militant pour la transparence des biens publics, exigeons :

  1. Un audit sincère et sérieux sur la gestion des moyens mis à la disposition de Ministère des Actions Humanitaires et Solidarité Nationale par le Gouvernement Congolais ;
  2. Que la lumière soit faite sur les fonds mis à sa disposition par l’État, pour apporter une réponse urgente aux victimes de diverses catastrophes naturelles, conflits armés, etc. ;
  3. Que les ministres du Gouvernement sortant rendent compte de leur gestion avant l’entrée en fonction de l’équipe Sama Lukonde.
    L’État de droit c’est aussi rendre compte de sa gestion.

Ainsi fait à Kinshasa, le 05 Mars 2021

Les Organisations de la Société Civile et Mouvements Citoyens Signataires :

  1. Femmes Solidaires (FESO)
  2. EKOKI
  3. UMUNTU
  4. Forum Citoyen
  5. IL EST TEMPS
  6. EVARDA
  7. SOFFLECO
  8. COCORICO- RDC
  9. COLLECTIF 2016
  10. COMPTE A REBOURS
Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Évitant une humiliation : Le gouverneur du Nord-Ubangi rend sa démission au Chef de l’Etat

C’est ce qu’on appelle avoir le sens de l’honneur. A quelques heures de …