Home Politique Sénat : Thambwe Mwamba rattrapé par son passif ?

Sénat : Thambwe Mwamba rattrapé par son passif ?

5 min read
0
2

La trêve n’aura duré que quelques jours pour l’ancien Président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba. Pour cause, son successeur, Modeste Bahati Lukwebo l’a accusé auprès du Président de la République d’avoir laissé un grand trou à la caisse de chambre haute du parlement.

S’il croyait que sa démission lui éviterait des ennuis pour sa gestion, c’est que l’ancien Président du Sénat s’est trompé. Son successeur a fait part, vendredi 12 mars 2021, au Chef de l’État Félix Tshisekedi, de dettes de plus de 14 millions de dollars qu’il a trouvées.

Modeste Bahati s’est rendu à la Cité de l’Union Africaine pour échanger avec le Président de la République sur la situation financière du Sénat et la prochaine rentrée parlementaire. Au sortir de leur rencontre, il a déclaré que la situation financière du Sénat est inquiétante.

Il a révélé que son équipe a hérité de dettes de plus de 14 millions de dollars américains laissées par les gestionnaires qui l’a précédée. « C’est plus de de 14 millions USD de dettes que nous avons hérités, mais voilà c’est ça aussi la gestion. Au nom de la continuité de l’État nous sommes obligés d’en tenir compte dans notre plan de trésorerie », a expliqué le Président du Sénat, en précisant qu’il s’agit notamment des dettes envers mes sénateurs, les fournisseurs et autres, les jetons de présence et les frais de missions.

Sans citer le nom de son prédécesseur, Modeste Bahati dit s’en remettre au Chef de l’État pour décanter cette situation. Toutefois, il a rassuré que son équipe continuera à assumer le bon fonctionnement du Sénat et va tenter d’éponger le passif.

Cette révélation risque de donner raison à ceux qui avaient soutenu la démarche entreprise en février dernier par Victor Mumba Mukomo, procureur général près la Cour de cassation, qui voulait voir clair sur la gestion des fonds mis à la disposition du bureau Thambwe Mwamba.

Pour rappel, le procureur général avait sollicité l’autorisation de l’ouverture d’une enquête à l’égard du Président du bureau suite au retrait, pour le compte du Sénat, de trois chèques d’un import respectif de 2 millions d’euros, 1 million de dollars et 1 million de franc congolais. Après le refus du bureau d’autoriser cette procédure, Thambwe Mwamba a fourni des arguments pour prouver qu’il n’y avait pas eu détournement.
Reste maintenant à savoir s’il sera appelé à justifier les plus de 14 millions de dollars américains des dettes qu’il a laissées à son successeur.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC: Le cabinet du VPM des Affaires étrangères dément les rumeurs faisant état de risque de rupture de stocks des passeports ordinaires

Le démenti est du Ministère des Affaires étrangères et porte la signature de Bernard Mpets…