Home Politique RDC: Le parti politique « L.D » résiste aux sirènes de l’Union sacrée et reste dans l’opposition

RDC: Le parti politique « L.D » résiste aux sirènes de l’Union sacrée et reste dans l’opposition

5 min read
0
0

Le Parti Politique « Le Démocrate »  (L.D) préfère poursuivre son combat politique dans l’opposition. C’est le Président de cette formation politique  extra-parlementaire qui lutte pour que la République Démocratique du Congo RDC  redevienne un pays normal, un réel Etat de droit et véritablement démocratique,  Alexis Mande Monga Tiefolo, qui l’a annoncé ce mercredi 17 mars 2021.

Ne cherchez pas les noms du parti Le Démocrate parmi les partis et regroupements politiques membres de l’Union Sacrée de la Nation.  Son leader et d’autres cadres ainsi que ses militants ont pris la décision de mener leur lutte dans l’opposition politique républicaine.

Selon Alexis Mande Monga, la lutte de L.D est noble. Son parti exige le respect de la Constitution par tous et le respect des délais constitutionnels des échéances électorales. C’est ainsi que Le Démocrate invite tous les congolais en quête des repères à le rejoindre afin de mener cette lutte et parvenir à un «  véritable Etat de droit »  dont la présupposition essentielle est l’égalité de tous  devant la loi. Il soutient que L.D milite  pour le développement intégral et durable de la République Démocratique du Congo.

Désordre sans précédent !

Le parti politique Le  Démocrate constate et alerte l’opinion nationale qu’en ce moment où leurs yeux sont tournés vers « l’Union Sacrée pour la Nation » et la mise en place du Gouvernement Sama Lukonde, les congolais risquent une fois plus d’être déçus.

Il déplore  la « cupidité » de certains responsables des regroupements et partis politiques « avares, qui se bousculent pour les postes au Gouvernement comme s’ils évoluaient seuls dans leurs entités ».

 Le parti cher à Alexis Mande Monga Tiefolo fustige « la cécité des gouvernants par rapport aux inégalités creusées dans la population, vu la mauvaise répartition des richesses nationales, avec un budget de l’Etat modique dont la moitié est consommée par la bureaucratie des Institutions ».  C’est ce qui est, d’après lui, à la base d’une « pauvreté accrue, le manque criant des infrastructures et l’absence d’accès aux services sociaux de base dans ce pays ». Pourtant, fait-on remarquer, la RDC est un pays si riche et aussi vaste qu’un continent.

L.D constate avec amertume que les gouvernants qui se sont succédé  se sont  accommodés à la misère de la population. Une raison pour ce parti de l’opposition de crier haut et fort à « la médiocrité de la gestion de la classe politique qui torpille les lois de la République, et viole intentionnellement et impunément la Constitution. »

G.K.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC: Le Néo-politique Koffi Olomide tire dans tous les sens

L’annonce de son adhésion à l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC…