Home Politique Suite à son insolvabilité envers le FPI : Kin-Kiey Mulumba bientôt sans domicile fixe

Suite à son insolvabilité envers le FPI : Kin-Kiey Mulumba bientôt sans domicile fixe

5 min read
0
0

Tryphon Kin-Kiey Mulumba risque d’être sans domicile  fixe (SDF). Suite à son insolvabilité à l’égard du Fonds de Promotion de l’Industrie, sa belle résidence est en phase d’être vendue aux enchères. C’est l’une des conséquences du dernier assaut juridique lancé par le FPI contre les promoteurs insolvables comme lui.

La loi est dure mais c’est la loi. Il peut beau avoir été le dernier ministre de l’information sous Joseph Mobutu, ministre des PTNTIC et des Relations avec le Parlement sous Joseph Kabila ou encore un des hommes qui peuvent rencontrer le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi pour échanger sur les stratégies politiques. Tryphon Kin-Kiey Mulumba est dans le dur. La saga judiciaire qui l’oppose au FPI depuis plusieurs mois a emprunté le dernier virage.

Et, ça sent mal pour l’initiateur du parti politique « Kabila Désire » car, après la saisie de ses comptes bancaires  le 10 février 2021, c’est autour de sa résidence, mieux de son luxueux domicile situé sur les hauteurs de Binza d’être visé.

C’est ce que le  Huissier de justice près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe, Me Ingombe Bolalokula Blaise, a informé à ce membre du Cap pour le Changement CACH, dans son commandement aux fins de saisie immobilière daté du 15 mars 2021.

Selon une source proche du dossier, un délai de  20 jours a été accordé à Tryphon Kin-Kiey Mulumba pour qu’il s’acquitte de sa dette de 669.887 USD auprès du FPI,  contractée depuis 2009. « Au cas contraire, sa résidence  de l’avenue Général Mika n° 1, quartier UPN dans la commune de Ngaliema sera saisie et que l’acte du commandement sera publié à la Circonscription foncière de Ngaliema à Kinshasa par le Conservateur des Titres immobiliers et vaudra à partir de cette publication saisie réelle de l’immeuble visé », renseigne-t-on.

La même source poursuit qu’après la saisie de ses comptes bancaires, on a trouvé que le fondateur de Le Soft International n’avait que 5 mille dollars. « La valeur du prêt étant de plus d’un demi-million USD, c’est la résidence hypothéquée qui va ainsi régler cette affaire », précise notre source.

Du coup, les 20 prochains jours seront décisifs pour ce proche du Président de la République que les rumeurs envoient au gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation, précisément au Ministère de l’Information et de la Communication. Dans ce cas, le prochain Porte-parole du Gouvernement congolais pourrait être un Sans domicile Fixe.

ALT avec Le Journal

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Impasse autour de la désignation des animateurs de la CENI: Les raisons du silence de la communauté internationale

Alors que le processus de désignation des nouveaux dirigeants de la Commision Électorale N…