Home Politique Insolvabilité des instances officielles pour les factures d’eau et d’électricité: Clément Kuete se fait l’avocat de la Regideso et de la Snel

Insolvabilité des instances officielles pour les factures d’eau et d’électricité: Clément Kuete se fait l’avocat de la Regideso et de la Snel

8 min read
0
0

La commission mixte chargée de la réforme du mode de gestion des consommations d’eau et d’électricité des instances officielles et ayants droit a présenté, ce vendredi 19 mars 2021, le rapport de la troisième phase de ses travaux. C’était au cours d’une cérémonie organisée par le Ministre du Portefeuille, Prof Clément Kuete Nyimi et présidée par le Vice-premier ministre, ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo, à Pullman Grand Hôtel Kinshasa.

La commission mixte chargée de la réforme du mode de gestion des consommations d’eau et d’électricité des instances officielles et ayants droit est composée des délégués de la Primature, de la Vice-primature du Budget, du ministère d’Etat aux Ressources Hydrauliques et électricité, du ministère d’État aux Hydrocarbures, du ministère des Finances, du ministère du Portefeuille, ainsi que des experts la Régie de distribution d’eau (Regideso Sa), de la Société Nationale d’Electricité (Snel Sa) et des régies financières. Elle a été mise en place suite aux recommandations du Président de la République et du Premier ministre, demandant la mise en place d’un mécanisme de paiement des dettes croisées des consommations d’eau et d’électricité des instances officielles.

Lors de la troisième phase, il a été question notamment, de l’évaluation des résolutions de deux premières phases de ces travaux dont la dernière s’est tenue en 2017.

Au niveau de la deuxième phase, il avait été constaté le non paiement des factures de la consommation d’eau et d’électricité par les instances officielles et les ayants droit. La commission avait à l’époque recommandé le paiement de ces factures. Une résolution qui n’a pas été appliquée, ce qui a poussé la commission mixte a demandé au gouvernement d’appliquer les recommandations de la troisième phase des travaux.

Parmi ces recommandations, on peut citer entre autres: l’émission, par chacune de ces deux sociétés, d’un chèque au bénéfice du trésor public pour les droits dus à l’État et à chaque régie financière pour le montant concilié de ses dettes; la conception et la mise en oeuvre, au niveau des Ministères de Budget et des Finances, d’un bon de paiement en faveur de ces sociétés ; la liquidation de tous les montants que l’État doit payer à la Snel Sa et à la Regideso Sa; la signature en urgence par le Vice-premier ministre du Budget du projet d’arrêté déterminant les critères d’éligibilité à la prise en charge par le trésor public des consommations d’eau et d’électricité initié dans la première phase des travaux de la commission mixte; la mise en place d’un cadre de paiement des dettes etc.

Globalement, il ressort de ces travaux le constat que les instances officielles et ayants droit se montrent insolvables dans le paiement de la consommation d’eau et d’électricité

Clément Kuete plaide la cause de la Regideso Sa et de la Snel Sa

Prof Clément Kuete, ministre du Portefeuille. Ph. VPM/B

Le Ministre du portefeuille, Prof Clément Kuete, qui fustige cet état de chose, a prié le Vice-premier ministre du Budget, de s’impliquer pour remédier à la situation. Ce, en vue de permettre à la Snel Sa et Regideso Sa de bien fonctionner. Car, a-t-il expliqué en substance, il est inconcevable que l’on exige aux pauvres citoyens de payer les factures des consommations d’eau et d’électricité alors que l’État lui-même s’illustre dans l’insolvabilité.

Il a émis le vœu de voir le gouvernement clarifier et modifier les critères de choix des ayants droit qui en réalité, ne manquent pas les moyens pour payer les factures de la consommation d’eau et d’électricité.

Jean Baudouin Mayo, Vice-premier ministre du Budget

Dans son mot de clôture, le Vice-premier Ministre du Budget, Jean Baudoin Mayo a encouragé les entreprises et Régies financières concernées par ces travaux à mettre en œuvre, de manière effective, les recommandations qui en sont ressorties. Il a rassuré toutes les parties prenantes de son implication pour que le gouvernement remplisse ses obligations en ce qui concerne le paiement des factures des consommations d’eau et d’électricité par les instances officielles.

Robert Djanya

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Gouvernement Sama Lukonde : Les principaux enseignements à retenir

Après deux mois d’une longue attente marquée par des rumeurs allant dans tous les sens, le…