Home Politique Soi-disant trafic d’armes : les FARDC répliquent

Soi-disant trafic d’armes : les FARDC répliquent

4 min read
0
0

Mentez, mentez, il y restera toujours quelque chose, dit-on. Dans un communiqué parvenu à l’alternance.cd, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) sont montées au créneau pour mettre fins aux mensonges des ennemis de la RDC sur le soi-disant trafic d’armes à Beni.

Elles portent à la connaissance de l’opinion que, contrairement aux déclarations à la fois incorrectes, injurieuses et intempestives débitées dans certains médias et réseaux sociaux, l’interpellation aux fins d’enquête, de quelques officiers de la 32ème Brigade de réaction rapide, découle de l’exercice de la discipline interne qui est de stricte observation au sein des Forces Armées.

Ce document signé par le Général Léon Richard Kasonga, porte-parole des FARDC, poursuit qu’au terme d’une enquête qui n’est ni la première ni la dernière dans les FARDC, menée de manière professionnalisme après que les services spécialisés de la 32ème Brigade de réaction rapide aient été alertés, les militaires des FARDC et leurs complices de l’ICCN impliquées dans ce dossier le trafic de munitions de guerre, ont été arrêtés et transférés à la Cour militaire de Beni. Ce, afin d’approfondir les investigations qui permettront de remonter la filière pour juger, conformément aux lois de la République, les présumée coupables.

Les FARDC rappellent que l’infraction étant individuelle, cette affaire ne met nullement en cause ni les FARDC en général ni le secteur opérationnel sokola 1 Grand Nord encore moins la 32ème brigade de réaction rapide qui font leur travail de manière professionnelle pour ramener la paix à Beni et sur l’ensemble de l’Est de la RDC.
Sur ce, les FARDC demandent à tous ceux qui se sont lancés dans les spéculations inutiles de mettre un terme afin de ne pas entraver les enquêtes sont en cours.

D’ailleurs, une équipe d’enquêteur est actuellement à Beni. D’où, elles en appellent à faire confiance à la justice militaire ainsi qu’aux forces loyalistes. Le résultat de l’investigation reste attendu pour éclairer certaines zones d’ombre.
Jules Ntambwe

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Gouvernement: Claude Kabi satisfait du respect des équilibres géopolitiques

Juriste, défenseur des droits de l’homme et analyste politique, Maître Claude Kabi a…