Home Politique Assemblée nationale: La défunte coalition FCC-CACH ressuscitée à travers la configuration des groupes parlementaires

Assemblée nationale: La défunte coalition FCC-CACH ressuscitée à travers la configuration des groupes parlementaires

4 min read
0
0

Aux termes du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, chaque député est membre du groupe parlementaire auquel appartient le parti ou le regroupement politique dans le cadre duquel il a été élu. Cette disposition complique la tâche à certains élus nationaux transfuges du FCC qui ont adhéré à l’Union sacrée de la Nation.

A défaut d’être considérés comme non inscrits, les députés nationaux ayant rejoint individuellement l’Union Sacrée de la Nation contre la volonté de leurs regroupements politiques vont devoir faire preuve d’ingéniosité.

Étant donné qu’un député ne peut faire partie que d’un seul groupe parlementaire et que les groupes parlementaires sont constitués pour la durée de la législature, la tâche s’annonce difficile pour le bureau de l’Assemblée nationale.
Déjà en difficulté de convoquer les plénières, le Président de la chambre basse du parlement, Christophe Mboso N’Kodia est obligé de composer avec les groupes parlementaires tels que créés pendant la coalition FCC-CACH.

C’est du moins ce qu’a annoncé ce jeudi 25 mars 2021, le Rapporteur de l’Assemblée nationale, Joseph Lembi Lubila.
« Nous nous sommes réunis dans l’ancienne configuration des présidents des groupes parlementaires et présidents des commissions. Et tout s’est passé dans la convivialité. Mais cette question est complexe parce que, au sein des groupes parlementaires, beaucoup de membres ne partagent pas les mêmes opinions. Et dans certains groupes parlementaires, beaucoup de membres ont migré, beaucoup de membres ont quitté leurs groupes parlementaires pour l’Union sacrée », a-t-il indiqué, en faisant le compte rendu de la conférence des Présidents des groupes parlementaires, qui s’est penchée mercredi 24 mars, sur le calendrier de la session de mars.

A ce sujet, le rapporteur de l’Assemblée nationale a laissé entendre que le calendrier a été élaboré et qu’il sera soumis à la plénière pour adoption. C’est dire que l’Assemblée nationale a deux visages : un bureau taillé sur mesure pour l’Union Sacrée de la Nation et les groupes parlementaires encore dans la configuration de la défunte coalition FCC-CACH.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Mise en place à l’ESPT: Tony Mwaba crache sur la mémoire de Patrice Lumumba

Aucun directeur provincial ressortissant du Sankuru, province d’origine du Héros nat…