Home Politique Gouvernement: Claude Kabi satisfait du respect des équilibres géopolitiques

Gouvernement: Claude Kabi satisfait du respect des équilibres géopolitiques

4 min read
0
0

Juriste, défenseur des droits de l’homme et analyste politique, Maître Claude Kabi a littéralement éclaté de joie à l’annonce de la composition du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation.

Il considère que le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo et le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde ont respecté les critères qu’ils se sont fixés, notamment celui de la représentativité des provinces et des groupes ethniques les plus représentatifs de la population congolaise.

Claude Kabi Batasema estime que le Chef de l’Etat a tenu sa parole et encourage les nouveaux membres du gouvernement à travailler dans la cohésion pour traduire sa nouvelle vision en actes concrètes et actions à impact visible au bénéfice du peuple.

Ce congolais du Kivu exprime ses félicitations au Président de la République pour la tenue de la parole en rapport avec l’équilibre tant prôné visant à placer la femme congolaise dans les instances de prise de décisions de la RDC.

Il félicite aussi toute l’équipe gouvernementale nouvellement nommée, l’appelant à se mettre au travail afin de relever les défis auxquels la République Démocratique du Congo fait face. Il s’agit notamment de l’amélioration de la situation sociale, l’instauration de la sécurité et de la paix sur toute l’étendue du territoire national particulièrement dans l’Est ou encore la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Il affirme que c’est la condition sine qua none pour les nouveaux ministres de mériter la confiance que le peuple leur a accordé. « J’invite sans cesse le peuple congolais à se ranger derrière la vision du président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO. Privilégions le dialogue dans la résolution des problèmes internes, car on est fort que lorsqu’on est uni et un peuple uni demeurera toujours capable de se développer et de se passer de toute crise tant politique que sociale », lance le juriste Claude Kabi.
Il jette des fleurs aussi aux chefs des regroupements et partis politiques pour la qualité des personnes qu’ils ont recommandées dans le gouvernement.

ALT.