Home Politique Pour un leadership responsable en RDC : Matata Ponyo lance officiellement LGP Asbl

Pour un leadership responsable en RDC : Matata Ponyo lance officiellement LGP Asbl

11 min read
0
1

Après une série de conférences sur le leadership et  la bonne gouvernance à travers le pays et même à l’étranger, le Professeur Matata Ponyo a créé une structure pour former la jeunesse à ces deux valeurs. Elle s’appelle « Leadership et Gouvernance pour le Progrès » ( LGP Asbl). Le Premier ministre honoraire a officiellement lancé cette association sans but lucratif,  ce samedi 17 avril 2021, à Kinshasa, en présence de centaines de personnes issues de différentes couches sociales.

Les anciens Présidents Sud-Africain Nelson Mandela, américain Barack Obama, Brésilien Lula ou encore les icônes de la lutte contre le racisme aux Etats-Unis, Martin Luther King et contre les violences faites aux femmes et l’impunité sur les crimes commis en RDC, Denis Mukwege,  ont un point en commun. Ils ont été et sont des leaders.  Ils ont été  porteurs, chacun dans son pays et dans son domaine respectifs, d’un certain nombre de valeurs que l’ancien Premier ministre congolais, Matata Ponyo prêche depuis plus de quatre ans.

En effet, depuis son départ de la Primature, il a sillonné  les auditoires et les salles de conférences de Kinshasa et des provinces pour sensibiliser la jeunesse en  la culture de la bonne gouvernance et au leadership de qualité. Convaincu que les conférences ne suffisent pas, il a décidé de créer une structure formelle dédiée au binôme leadership et gouvernance. Désormais c’est chose faite.

« Leadership et Gouvernance pour le Progrès » est là. Son siège est momentanément situé au numéro 364, boulevard du 30 juin, Immeuble Kiyo ya Sita, local 501, dans la commune de la Gombe et aura bientôt des antennes dans les provinces.

Former la jeunesse à la culture de la bonne gouvernance

Loin d’être une association élitiste, LGP Asbl se veut,  au contraire populaire, c’est-à-dire ouverte à toutes les catégories sociales. A en croire Matata Ponyo qui en est le Président, son objectif principal est de « mettre l’expérience, la compétence et le savoir-faire de ses adhérents au service de la gouvernance pour un développement durable dans tout pays et en particulier en RDC ». 

Elle vise à promouvoir des actions intégrées de sensibilisation et d’éveil  en portant une attention particulière sur les modèles de gestion pour une gouvernance démocratique. Celle-ci vise notamment la formation citoyenne des jeunes à la culture démocratique et de gouvernance ; l’éducation à la citoyenneté et au patriotisme et le renforcement des capacités au leadership responsable.

Lire aussi

Matata Ponyo: Son départ du PPRD fait un tollé à Kinshasa, il prêche le leadership innovant à Bukavu

Voulant prêcher par son propre exemple, Matata Ponyo a rappelé à l’assistance qu’il a fait preuve de ce binôme qui constitue le détonateur du progrès tout au long de son parcours professionnel. « Je l’ai vécu moi-même. Pendant cinq ans j’ai été Directeur Général du BCECO. Quand j’y suis arrivé, cette structure était au bord de l’abîme. Je l’ai relevée et quand je partais, elle avait de réserver pour payer plus de trois ans de salaire de ses agents alors qu’il n’y avait pas quand je suis arrivé.  C’était le leadership et la gouvernance. J’ai été ministre des Finances pendant deux ans et demi. J’ai trouvé des arriérés de salaire de plus de trois mois ; la monnaie se dépréciait au gré des vagues ;  les prix s’envolaient. On a stabilisé le cadre macroéconomique, on payait les salaires régulièrement. On a constitué des réserves pendant que le pays était en déficit permanent. J’ai été Premier ministre pendant plus de cinq ans.  Pour ne citer que ce cas, le pays n’avait même pas une compagnie nationale d’aviation…Les progrès économiques que nous avons réalisés pendant cette période étaient dus essentiellement à un leadership de qualité et à la gouvernance », a-t-il expliqué.

Remontant plus loin dans l’histoire de l’humanité, le Président de LGP Asbl a fait remarquer que Dieu n’a pas créé des pays développés ou sous-développés,  mais c’est grâce à la qualité du  leadership de leurs dirigeants et à la gouvernance que certains pays se sont développés. Il a cité entre autres la Malaisie qui, dans les années 1960, importait les noix de palme de la RDC alors deuxième pays exportateur d’huile de palme au monde pour  commencer sa culture de palmiers.  Aujourd’hui, le constat est plus qu’énervant : de congolais importent l’huile de palme de la Malaisie.

Pas question de chance…

Matata Ponyo a martelé sur le fait que le Progrès d’un pays n’est pas lié à sa grandeur en termes de superficie mais plutôt à la qualité du leadership et de la gouvernance de ses dirigeants.

Dans la foulée, le Sénateur du Maniema a précisé que le leadership n’est pas forcément lié à des diplômes universitaires,  étant donné que certains  grands leaders que le monde a connu tel que Patrice Emery Lumumba n’avaient pas fait de longues études. Le leadership n’est pas non plus une question de chance telle qu’on l’entend souvent à Kinshasa à travers le dicton « Chance Eloko Pamba ». Il requiert la symbiose de plusieurs qualités et valeurs que seul 1% d’humains réunissent.

La population congolaise en général et la jeunesse en particulier peuvent désormais aspirer au leadership et à la gouvernance.  Pour ce faire, LGP Asbl leur en offre l’opportunité. Notez que la demande d’adhésion se fait principalement par remplissage du formulaire électronique sur le site web www.lgp.cd , lequel doit être soumis au Bureau exécutif qui prononce l’adhésion ou le refus.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

« Le vol du peuple était phénoménal »: un kabiliste passe aux aveux

Ancien Vice-ministre des Affaires étrangères sous l’ancien Chef de l’État Jose…