Home Politique EPST: Après les détournements d’argent , les règlements des comptes menacent sérieusement la gratuité de l’enseignement

EPST: Après les détournements d’argent , les règlements des comptes menacent sérieusement la gratuité de l’enseignement

6 min read
0
1

Qui a maudit la gratuité de l’enseignement de base en République Démocratique du Congo? Alors que le Président de la République tient à la réussite de cette mesure Constitutionnelle, les personnes à qui il confie la gestion du ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) trahissent sa confiance. La dernière semble être le nouveau ministre, Tony Mwaba.

Moins de deux semaines après son installation, les pleurs des agents et fonctionnaires du ministère de l’EPST sont entendus jusque dans les quartiers périphériques de Kinshasa. Son problème? Une attitude que d’aucuns jugent revancharde.

Les informations en provenance du ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique ne sont pas bonnes. Des hauts cadres de l’administration de ce ministère en commençant par le Secrétaire général jusqu’aux Directeurs Chef de service jugés proches de l’ancien ministre Willy Bakonga seraient mal vus par le nouveau boss.
Demandes d’explications très médiatisées par ci, audit à la vite-fait par là, ça sent une certaine volonté d’écarter ces fonctionnaires de l’Etat qui, sont apolitiques aux termes des lois qui régissent le fonctionnement de l’administration publique en RDC.
Ne se doutant plus de menaces qui planent sur leur carrière, certains d’entre eux crient à l’acharnement, aux intimidations et aux règlements des comptes.

Ils estiment, sous le sceau de l’anonymat, que le ministre Tony Mwaba devrait concentrer ses énergies sur les grandes directions stratégiques qui ont un impact direct sur la gratuité de l’enseignement de base.
Ainsi, il est difficile de comprendre par exemple, pourquoi les inspecteurs de l’Inspection Générale des Finances(IGF) se sont empressés d’auditer EDUCTV, qui est un minuscule service dépourvu de presque tout comparativement aux autres grandes directions et services du ministère de l’EPST.

Fatshi appelé au secours!

Dans ce climat de suspicion, Tony Mwaba a choqué plus d’un agent en décidant, de manière presse unilatérale, de fusionner la Radio Scolaire, une station radio créée en 1966, le service dénommé SGC créé en 2011 et EDUC TV. Conséquence: c’est la confusion totale.

Plus inquiétant, les plus grands défis de ce secteur, entre autres l’épineuse question de la prise en charge des enseignants Nouvelles Unités (NU), celle de la paie du deuxième palier pour les 608 000 enseignants et la construction des infrastructures scolaires semblent faire partie des dernières préoccupations du très UDPS Ministre Tony Mwaba.

La réforme du programme scolaire devenu obsolète fait aussi partie des dossiers qui visiblement l’intéressent moins. Du coup, des agents et cadres mécontents de ses premières mesures qu’ils considèrent comme cosmétiques se demandent si en une semaine seulement, Tony Mwaba a maîtrisé la complexité de ce gigantesque ministère.

Craignant que ce malaise ne porte un coup fatal à la gratuité de l’enseignement de base déjà affectée par les détournements de fonds qui ont été alloués à sa mise en application, cadres et fonctionnaires du ministère de l’EPST espèrent que le Chef de l’Etat restera attentif à ce qui se passe dans ce secteur stratégique.

J.N.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Élections partielles des gouverneurs et Vice-gouverneurs : Daniel Aselo demande à la CENI d’accélérer le processus

Conformément aux instructions données par le Président de la République, Félix Tshisekedi …