Home Politique Lualaba: Des méthodes autrefois décriées pour séduire Félix Tshisekedi

Lualaba: Des méthodes autrefois décriées pour séduire Félix Tshisekedi

4 min read
0
0

En l’absence du Gouverneur du Lualaba, Richard Muyej, la Vice-Gouverneur assumant l’intérim, Fifi Masuka, multiplie les stratégies pour espérer occuper pour de bon le fauteuil de son titulaire. Tout semble lui être bon, question de prouver à Kinshasa qu’elle est suffisamment loyale pour porter la lourde charge de la riche province du Lualaba.

Comme c’est maintenant lointain, l’époque où Félix Tshisekedi, nouvellement élu à la tête de la République Démocratique du Congo, se montrait peu intéressé aux flatteries! Ça, c’est le passé.

A l’occasion de son déplacement dans le Lualaba, la journée du jeudi, jour de son arrivée, est déclarée fériée. La décision a été prise par le Gouverneur a.i. « C’est férié {Ndlr: la journée du jeudi 13 mai 2021}, pour qu’il n’y ait point de raison. Tout le monde doit être là », a déclaré Fifi Masuka devant la presse locale.

Pour la réussite de l’accueil du Chef de l’État dans sa province, elle a aussi exigé à chaque entreprise de mobilier plus de 50 agents. Ce qui inquiète plusieurs membres de la société civile locale.

Félix Tshisekedi a-t-il besoin de tout ça ? Difficile de le savoir. Ce qui est certain, c’est que la loyauté ne se clame pas et ne se mesure pas en termes de paroles. Ce qui compte, c’est la bonne gestion.

Par ailleurs, Fifi Masuka n’est pas à sa première action de flatterie de ce genre. Fin avril dernier, elle avait baptisé un pont situé entre les avenues Mishima au quartier Bora et Foyer social de la cité Manika, de « Fatshi Béton », en référence à l’un des surnoms du Président de la République.

Alors qu’elle croit bien agir en flattant le Président de la République, Fifi Masuka réveille les vieux souvenirs du régime de Joseph Kabila où le Chef de l’État faisait l’objet d’un culte de personnalité. Conséquence : il suffisait à certains ministres et/ou gouverneurs de chanter son nom pour rester aux affaires.

Jean Pérou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Éclatement de l’UNC: Baudouin Mayo va-t-il achever ce que Vital Kamerhe a entamé?

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC) traverse une trouble crise. Se battant pour …