Home Politique Débouté pour la 5ème fois dans l’affaire qui l’oppose au FPI: Kin Kiey Mulumba aux abois

Débouté pour la 5ème fois dans l’affaire qui l’oppose au FPI: Kin Kiey Mulumba aux abois

9 min read
0
1

Débiteur insolvable auprès du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), le Professeur Kin-Kiey Mulumba a cru jusqu’au bout à sa victoire. Il a finalement perdu le procès, le dernier initié par lui, devant le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, qui a confirmé la mise en vente aux enchères de sa résidence pour le 17 juin prochain.

Depuis 2017, le dernier ministre de l’information de Mobutu et ancien ministre des Relations avec le Parlement et de PTNTIC sous Joseph Kabila multiplie les actions judiciaires contre le FPI. Avec force et sans honte, il nie une créance d’un prêt lui accordé en 2009 dont l’échéance de remboursement expirait en octobre 2013.
Affirmant qu’il n’a rien reçu des sommes sollicitées pour le compte de sa société, « Finance Presse Groupe » (FPG), il a contesté toutes les décisions de justice à son encontre.

La dernière en date est celle du Huissier de justice près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe, Me Ingombe Bolalokula Blaise qui, lui a, par son commandement aux fins de saisie immobilière du 15 mars 2021, accordé 20 jours pour s’acquitter de sa dette de 669.887 USD empruntés auprès du FPI en 2009.

Pour prévenir toute résistance possible, au regard de sa nature, le Huissier a prévenu Kin Kiey Mulumba qu’en cas de non exécution au plus tard le 05 avril 2021, sa résidence située au numéro 1 de l’avenue Général Mika, quartier UPN dans la Commune de Ngaliema, hypothéquée pour bénéficier de la créance, sera saisie et que l’acte du commandement sera publié à la circonscription foncière de Ngaliema par le Conservateur des titres immobiliers.

Dès lors, la saisine de sa parcelle d’une superficie de 46 ares, 65 centiares, 22 centièmes, portant le n°30388 du plan cadastral de la commune de Ngaliema, portant le certificat d’enregistrement Vol.AL 4227 Folio 16 établi le 22 mai 2008 par le conservateur des Titres immobiliers de la Lukunga sera réelle.

Kin Kiey Mulumba n’ayant pas payé la somme qu’il doit au FPI, le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe a confirmé, en date du 10 Mai 2021, la saisine et la mise en vente aux enchères de sa résidence dénommée « Maison blanche » au 17 juin prochain.

Ainsi, dans le document final dit « publication de l’extrait du cahier des charges avec apposition des placards » daté du 7 mai 2021, d’avocat-conseil du FPI, Me Carlos Ngwapitshi Ngwamasi précise que l’immeuble de l’initiateur de « Kabila Désire » sera vendue au plus offrant sur la mise à prix fixée par le poursuivant en francs congolais équivalant à 1 million de dollars américains.

Aussi, il est précisé que l’audience d’adjudication (vente publique ) est fixée au 17 juin 2021 à 09 heures aux lieux des audiences du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, séant au Palais de Justice, sis dans l’enceinte du Ministère de la Justice et Garde des Sceaux, place de l’indépendance dans la Commune de la Gombe. Ça se passera devant le Président de ce tribunal ou le magistrat délégué par lui, siégeant comme juridiction présidentielle en vertu de l’article 49 de l’Acte Uniforme portant organisation des procédures simplifiées de recouvrement et des Voies d’exécution.

Des inquiétudes sur sa santé mental

Lire aussi

Suite à son insolvabilité envers le FPI : Kin-Kiey Mulumba bientôt sans domicile fixe

Visiblement dépassé par les événements, Trymphon Kin Kiey Mulumba décharge son stress sur l’ancien premier ministre Matata Ponyo, cité dans un rapport controversé de l’inspection générale des finances(IGF) sur la gestion du projet du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

En dépit de la réputation de flatteur qui le suit ( il était ultra Kabiliste avec son célèbre Kabila Totondi yo nanu et est actuellement fervent défenseur du Fatshisme, entendre par là le régime de Fatshi), il a prétendu avoir refusé de signer un accord qui allait remporter des sommes importantes au pays au motif qu’il n’aurait pas été discuté en conseil des Ministres. Quel mensonge!

Beaucoup de ses anciens collègues ministres de l’époque se moquent des affirmations de Kin Kiey Mulumba et renseignent que sous Matata, tous les projets faisaient d’objet des discussions en conseil des Ministres avant toute signature. De ce fait, dire qu’il aurait été invité à une quelconque rencontre à l’étranger par l’ancien chef du gouvernement est ni moins ni plus une expression de sa haine envers l’homme qu’il accuse de ne l’avoir pas aidé à se remplir les poches lors de son passage au gouvernement.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Jean René Swedi quitte la société civile pour la politique active

Jean Réné Swedi, acteur de la société civile et coordonnateur national de la Maison de la …