Home Politique Affaires sociales : Modeste Mutinga entame le processus pour la construction de 6 000 logements sociaux à Kinshasa

Affaires sociales : Modeste Mutinga entame le processus pour la construction de 6 000 logements sociaux à Kinshasa

4 min read
0
0

La cérémonie marquant la signature d’un protocole d’accord entre la République Démocratique du Congo représentée par le Ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et solidarité nationale Modeste Mutinga et la Société RADOSER dûment représentée par Miranda Barera Alvaro Felipe s’est tenue ce mercredi 19 avril 2021.

Pour le Ministre Modeste Mutinga, ce projet procure plusieurs avantages, entre autres le préfinancement, la création d’emplois, le transfert des technologies, le délai de remboursement étant de 15 à 20 ans ainsi que la remise des ouvrages clé en main dans un délai raisonnable.
Il a salué l’aboutissement heureux de la signature de ce protocole d’accord tout en mettant un accent particulier sur l’objet visé.

Selon le ministre modeste Mutinga, les parties conviennent de travailler sur les conditions de la signature définitive d’un accord portant sur la construction de 6 mille logements sociaux par la société RADOSER SA dans la ville de Kinshasa à titre de projet pilote, dont les détails sur la catégorisation, les tarifs ainsi que les modalités de paiement feront partie intégrante du contrat final.

Les deux parties s’engagent à installer une commission technique devant s’occuper des tâches spécifiques, notamment la définition d’un calendrier d’activités, l’identification des besoins spécifiques du projet suivi de l’établissement d’un calendrier de fourniture, d’exécution des montages et la livraison de logements en associant le mode de paiement correspondant.

Ce protocole d’accord donne des obligations à toutes les parties. Pour la partie congolaise, la mise à disposition à Radoser SA un terrain d’au moins 200 hectares dont les titres serviront de garantie de 30% de participation locale. Tandis que pour la société Radoser, la création d’une société du droit congolais ainsi que la présentation des études de faisabilité du projet.
Le patron des Affaires sociales a invité instamment la partie RADOSER SA à respecter scrupuleusement les termes de ce protocole d’accord tout en martelant sur le chronogramme.

Modeste Mutinga a ajouté qu’il est urgent que la partie RADOSER SA puisse tenir compte des bourses des congolais. A titre indicatif, les logements sociaux dont il est question s’élèveront entre 35 mille et 60 mille dollars américains.

G.K.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Les anesthésistes exigent la revalorisation de leur métier

Ils sont des héros dans l’ombre et jouent un rôle vital dans toutes les formes de mé…