Home Politique IGF: Jules Alingete face à l’auditeur senior Désiré Balazire de Congo Airways

IGF: Jules Alingete face à l’auditeur senior Désiré Balazire de Congo Airways

8 min read
0
0

Depuis le 28 mai dernier, les utilisateurs des réseaux sociaux en République Démocratique du Congo ne parlent que de cela. L’Inspection Générale des Finances(IGF) a encore frappé, cette fois-ci, en transmettant au Président du Conseil d’Administration et au Directeur Général de Congo Airways SA , les observations dites définitives sur le contrôle de gestion de cette compagnie. Gros couac, Congo Airways estime que ces observations ne sont pas conformes à la réalité des faits observés par les inspecteurs des finances et surtout, regrette leur publication dans les réseaux sociaux.

S’il n’y a aucun mal à ce que l’Inspection Générale des Finances diligente des missions de contrôle dans les entreprises et services publics, de plus en plus de congolais désapprouvent une sorte d’exclusivité des rapports réservée aux utilisateurs des réseaux sociaux, parfois avant que les personnes sensées obtenir en priorité lesdits rapports ne les obtiennent.

Cette tendance qui a suscité des polémiques dans d’autres dossiers sur lesquels l’IGF a enquêté ces derniers mois, se confirme dans le cas de Congo Airways.

En effet, presque tous les utilisateurs des réseaux sociaux branchés ont pris connaissance d’une litanie d’allégations de détournement, surfacturation, absence d’une politique de rationalité des charges et bien d’autres accusations de mauvaise gestion mises à la charge des dirigeants de Congo Airways par l’IGF.

Déjà condamnés et envoyés à la prison centrale virtuelle de Makala par les juges des réseaux sociaux, ces derniers ont tenté de faire entendre leur voix. « En réponse, je tiens à vous informer que les observations transmises ne sont pas conformes à la réalité des faits que les inspecteurs des finances ont analysés », a écrit le Directeur Général de Congo Airways, Désiré Balazire Bantu, à l’inspecteur Général des Finances- Chef de service, Jules Alingete, dans une correspondance datée du 31 mai 2021.

Distinguer une opinion d’une analyse

Celui que l’on qualifie déjà de tous les maux dans les réseaux sociaux suite à la publication des observations définitives de l’IGF sur la toile a expliqué qu’il lui parait « important et nécessaire de préciser que les commissaires aux comptes ont exprimé leur opinion sans réserve sur la qualité des comptes de la compagnie et ceux-ci ont été approuvés par les Actionnaires réunis en Assemblées générales ».

Espérant pouvoir être entendu, le Directeur Général de Congo Airways a promis de fournir une note explicative sur différents points retenus dans le courrier de Jules Alingete et ses collaborateurs.

Deux jours plus tard, la Direction de Congo Airways est revenue à la charge, cette fois-ci, avec un communiqué, pour se plaindre de la publication dans les réseaux sociaux, « de la lettre contenant les observations définitives de l’Inspection Générale des Finances sur le contrôle de gestion de la compagnie » et des commentaires et diverses interprétations qu’elle a entraînés.

« Il sied de préciser que nulle part dans ce rapport, il est fait mention d’un quelconque détournement du Directeur Général. Même le supposé détournement des agents de Congo Airways à la hauteur du montant indiqué reste sujet à caution ainsi que la prétendue mauvaise gestion devrait être relativisée », se défend la Direction de Congo Airways dans un communiqué publié ce mercredi 2 juin 2021.

La compagnie nationale d’aviation de la RDC « fustige ces comportements de nature à ternir l’image de la société et de ses dirigeants ».
Elle met en garde ceux qui s’illustrent à ces pratiques et se réserve le droit d’initier des poursuites pénales pour imputations dommageables et actes de cybercriminalité.

« Congo Airways poursuit sans relâche sa mission de désenclaver le pays en transportant les passagers et leurs biens en toute sécurité. Elle continue son programme de développement, qui du reste, bénéficie du soutien de SEM le Président de la République, Chef de l’État », conclut ce communiqué.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Éclatement de l’UNC: Baudouin Mayo va-t-il achever ce que Vital Kamerhe a entamé?

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC) traverse une trouble crise. Se battant pour …