Home Politique Bien que dédouané par des volcanologues: José Mpanda interpelé à l’Assemblée nationale

Bien que dédouané par des volcanologues: José Mpanda interpelé à l’Assemblée nationale

7 min read
0
0

A l’initiative du député national Jean-Baptiste Muhindo Kaserekwa, l’Assemblée nationale a décidé de convoquer le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, José Mpanda pour l’interroger sur les activités de surveillance volcanologique.

L’auteur de l’interpellation estime qu’il y a eu « une défaillance délibérée » dans la gestion de l’Observatoire Volcanologique de Goma(OVG), ce qui aurait entraîné d’après lui, un manque d’alerte avant l’éruption du volcan Nyirangongo du 22 mai 2021. Un avis que ne partagent pas beaucoup d’experts tel que le célèbre volcanologue belge, Benoît Smets.

A la plénière du mercredi 2 juin 2021 tenue à huis clos, les députés nationaux étaient divisés sur l’opportunité ou non d’interpeller le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique. Finalement, c’est le camp du oui qui l’a emporté.

En fait, l’élu de la ville Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa veut obtenir de José Mpanda les réponses aux questions ci-après :

Quel est le diagnostic actuel de l’OVG au regard des défis de la surveillance permanente des volcans et du gaz méthane du lac Kivu ?

Qu’en est-il des détournements de 50% des salaires des agents de l’OVG depuis le mois de juillet 2013 jusqu’à ce jour ainsi que l’inadéquation entre le nombre d’agents sur les listings de l’OVG et l’effectif prévu au budget de l’Etat ?

Quel est le volume des fonds reçus des partenaires extérieurs et comment ont-ils été gérés pour justifier l’état morbide de l’OVG à ce jour ?

Quelles sanctions avaient été réservées aux gestionnaires malveillants de l’OVG en réponse aux multiples alertes des agents ?

Quel est le plan du gouvernement pour assurer une prise en charge autonome de fonctionnement et de l’investissement de l’OVG en vue de prévenir les risques permanents que courent les populations riveraines des volcans et du gaz du lac Kivu ?

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique a donc huit jours, à dater de la date de sa notification, pour préparer ses réponses en vue de se présenter en plénière. Si la Représentation nationales estime, après débat, que ce membre du gouvernement n’a pas été convainquant, l’interpellation pourra se transformer en une motion de défiance contre lui. Pour l’instant, on n’en est pas encore là.

Surtout que des experts en la matière, à la différence de messieurs les experts en tout qui pullulent dans les réseaux sociaux, estiment qu’il n’y a rien que l’on puisse reprocher ni au gouvernement, ni à l’OVG au sujet de l’éruption volcanique du 22 mai dernier. C’est le cas du célèbre volcanologue belge Benoît Smets.

A la question de savoir si l’Observatoire volcanologique de Goma, l’OVG n’était pas en panne depuis six mois faute de financement, voici la réponse que cet expert a donnée à RFI:
« ça c’est une information qui a été déformée. Au fait, l’Observatoire avait un projet avec la Banque mondiale qui le finançait sur certaines choses qui s’est juste terminé. Mais c’était prévu qu’il se termine. C’est vrai que l’OVG n’a plus autant d’argent comme quand il avait ce projet là, mais les capacités de surveillance de l’Observatoire ne sont absolument pas en cause au niveau de la détection de cette éruption. Personne n’a pas pu le détecter, c’est allé beaucoup plus vite ».

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…