Home Politique Après avoir raté le poste de membre non permanent au Conseil de sécurité : La RDC s’active pour se rattraper à la SADC

Après avoir raté le poste de membre non permanent au Conseil de sécurité : La RDC s’active pour se rattraper à la SADC

7 min read
0
0

On ne gagne pas sur tous les coups. On ne doit pas non plus perdre partout. La République Démocratique du Congo semble avoir tiré toutes les leçons de son échec dans la course pour occuper le siège de membre non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies. Après avoir retiré sa candidature au poste réservé à l’Afrique Centrale à partir de 2022 au bénéfice du Gabon, qui est soutenu par l’Union Africaine, la  RDC s’active sur un autre front. Celui de la course au poste de Secrétaire exécutif de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC). Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a rassuré, ce mercredi 9 juin 2021, le candidat désigné à ce poste, Faustin Luanga Makela, du soutien du gouvernement de la République.

Occupant actuellement les fonctions d’ambassadeur itinérant du Chef de l’État en charge du suivi des organisations internationales, Faustin Luanga Makela peut compter sur le soutien du gouvernement pour espérer occuper le poste de Secrétaire exécutif de la SADC.  « Nos échanges portent sur deux aspects. Le premier aspect est que le premier ministre m’a rassuré du soutien du gouvernement de la République démocratique du Congo à la candidature au poste de secrétaire exécutif de la SADC. Ce sera pour la première fois que la RDC postule. Et c’est pour la première fois que la RDC a toutes les chances d’avoir cette responsabilité. Il m’a assuré du soutien du gouvernement, du chef de l’État et de son soutien personnel », a-t-il déclaré au sortir de l’audience. 

Fin connaisseur des arcanes des institutions internationales, l’ambassadeur itinérant du président de la République chargé du suivi auprès des organisations internationales a des idées claires sur sa feuille de route à la tête de la SADC.  « La RDC c’est un poumon, pas seulement pour l’environnement. C’est un poumon en termes de ressources naturelles. C’est un arbre, un foyer, d’où peut partir la logistique des transports, l’industrialisation de toute l’Afrique, pas seulement Centrale et Australe. C’est un grand marché potentiel aussi sacré, quand on prend Inga. Il y a les infrastructures d’électricité, les infrastructures de transport, l’aviation, le tourisme, etc. Il y a beaucoup de potentialités quand la RDC participe à la SADC. Vous savez par exemple, les militaires de la SADC sont à l’Est de la République démocratique du Congo pour apporter la paix. Dans cet élan de solidarité communautaire, la RDC aussi, dans ce même élan de solidarité et de partage des responsabilités, veut impulser la SADC », a expliqué Faustin Luanga.

Sama Lukonde en déplacement au Botswana

Signe que le soutien du gouvernement à sa candidature n’est pas que verbal mais il est effectif, le Premier ministre congolais est attendu ce mercredi à Gaborone, capitale du Botswana pour justement défendre la candidature de la RDC au Secrétariat exécutif de la SADC. C’est le ministère des Affaires Internationale et de la Coopération Botswanais qui l’a annoncé dans un communiqué.

Officiellement, la visite de Jean-Michel Sama Lukonde est présentée comme inscrite dans le cadre « des questions bilatérales et régionales d’intérêt de préoccupations mutuelles ».  Il sera reçu par le Président du Botswana,  Mokgweetsi Masisi Éric.  Mais en réalité, la mission principale de la délégation congolaise est d’appuyer la candidature de Faustin Luanga Makela, au poste du secrétaire exécutif de la SADC, à la veille de l’audition des candidats prévue ce jeudi 10 juin 2021.

Le candidat de la République Démocratique du Congo affrontera le botswanais Elias Magosi. Avec le déplacement du Premier ministre congolais accompagné notamment du Vice-premier ministre chargé des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, d’aucuns espèrent que la RDC réussira à obtenir le retrait de la candidature du Botswana pour éviter une autre défaite après celle concédée devant le Gabon.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Les anesthésistes exigent la revalorisation de leur métier

Ils sont des héros dans l’ombre et jouent un rôle vital dans toutes les formes de mé…