Home Politique Des marches contre la condamnation de Kamerhe : « Les mesures barrières ne nous concerneront pas » (UNC)

Des marches contre la condamnation de Kamerhe : « Les mesures barrières ne nous concerneront pas » (UNC)

3 min read
0
0


La condamnation de Vital Kamerhe à 13 ans de prison en appel n’a pas été bien digérée par son parti politique, l’Union pour la Nation Congolaise.

A l’issue de la réunion de sa direction politique nationale élargie aux branches spécialisées et aux alliés, convoquée par le Secrétaire Général Billy Kambale, l’UNC ce mercredi 16 juin 2021, l’UNC a pris des mesures draconiennes pour protester contre la condamnation de l’ancien directeur de cabinet de Félix-Antoine Tshisekedi.
Deux options ont été levées par le directoire de cette formation politique.

Premièrement, l’Union pour la Nation Congolaise décrète, sur toute l’étendue de la RDC, une série de manifestations populaires pour dénoncer le verdict prononcé et réclamer l’acquittement de Vital Kamerhe.
« Les mesures barrières ne nous concerneront pas; nos manifestations seront publiques et sans aucune crainte. Nous sommes déterminés à faire face à toute résistance jusqu’aux périls et au sacrifice de nos vies », peut-on lire dans un communiqué de la cellule de communication de l’UNC.

Lire l’article UNC: Le cœur, le ventre et l’avenir(1ère partie)

Deuxièmement, tous les mandataires publics de l’UNC, les Ministres, les Conseillers à la Présidence, les Députés Nationaux et Provinciaux sont convoqués en urgence à 14h au Siège du parti pour une réunion de crise urgente afin de lever les options ad hoc.

Signalons que la première grande marche sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo est convoquée ce vendredi 18 juin.

Jules Ntambwe