Home Politique Souhait de Fatshi d’être succédé par une femme : Me Évelyne Mulemangabo invite les femmes à se préparer et à s’organiser

Souhait de Fatshi d’être succédé par une femme : Me Évelyne Mulemangabo invite les femmes à se préparer et à s’organiser

6 min read
0
0

Lors de ses entretiens avec les représentants de la population de Bunia dans la province de l’Ituri, le Président de la République a émis le souhait de voir une femme lui succéder à la tête du pays.

Cette déclaration qui traduit l’attachement de Félix Tshisekedi à la promotion de la femme réjouit des organisations féminines à l’instar de la Dynamique des Réseaux des femmes des 26 provinces. La Coordonnatrice de cette structure, Maitre Évelyne Mulemangabo N’ebintu se dit satisfaite et invite les femmes à se préparer pour saisir une opportunité pour hisser une d’entre elles à la magistrature suprême.

On le savait depuis longtemps. Félix Tshisekedi accorde de l’importance à la promotion de la femme. Après avoir confié la diplomatie à une femme dans le premier gouvernement de son quinquennat, il a doublé la mise en élevant des femmes aux fonctions de Vice-premier ministre et ministre d’Etat, en dehors d’autres portefeuilles, dans le gouvernement de l’Union sacrée. Et, il ne veut pas s’en arrêter là. Le Chef de l’État a, lors de sa visite à Bunia dans la province de l’Ituri, évoqué la nécessité d’une meilleure formation et encadrement de la femme afin qu’elle explose son talent.

Réaction de maître Évelyne Mulemangabo: « Nous sommes satisfaites du fait qu’il a présenté ses souhaits dans les jours à venir, de voir une femme lui succéder à la tête du pays. C’est vraiment un pas énorme par rapport à la lutte que mènent les femmes pour leur représentation au niveau des postes de prise des décisions ».

Pour cette fervente défenseur de la cause féminine, « c’est une opportunité parce qu’au niveau du sommet de l’État, il y a déjà cette volonté politique à pouvoir céder le flambeau de la Nation à une femme ».

Tout en remerciant le Président de la République pour sa volonté de passer le fauteuil présidentiel à une femme, la coordonnatrice des réseaux des femmes des 26 provinces invite les femmes à s’organiser pour assumer des responsabilités à tous les niveaux.

« Nous demandons aux femmes de se réveiller, de commencer déjà à se préparer. C’est vrai que les élections vont être organisées. Nous n’avons plus de temps à perdre. Nous n’avons plus à nous plaindre. Nous devons nous organiser pour amener une femme au sommet de l’État, pour une première fois en République Démocratique du Congo. Et nous espérons que le combat de la femme au niveau de notre pays va avoir une réponse satisfaisante. Les femmes doivent se préparer. La préparation elle est matérielle, morale, physique. Nous sommes confiants que nous avons de femmes capables, des femmes qui peuvent assumer des responsabilités à tous les niveaux. Nous faisons confiance en la personne de la femme pour diriger notre pays car les hommes ont échoué. Pourquoi pas essayer avec la femme? », a expliqué Maître Évelyne Mulemangabo à alternance.cd.

ALT.

Dans la même catégorie

Santé maternelle : Des femmes enceintes bénéficient gratuitement des consultations prénatales à Kananga

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Mise en place à l’ESPT: Tony Mwaba crache sur la mémoire de Patrice Lumumba

Aucun directeur provincial ressortissant du Sankuru, province d’origine du Héros nat…