Home Politique Italie: Christophe Lutundula à la réunion de la coalition mondiale contre le terrorisme

Italie: Christophe Lutundula à la réunion de la coalition mondiale contre le terrorisme

4 min read
0
0

La République Démocratique du Congo a pris part à une réunion des Ministres des Affaires étrangères des pays membres de la coalition mondiale contre le terrorisme, tenue ce lundi 28 juin 2021 à Rome, en Italie. Elle a été représentée par le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala.

Cette réunion ministérielle co- présidée par l’Italie et les États-Unis, était la première en présentiel depuis deux ans. Elle a réuni plus de 83 pays, qui unissent leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme, particulièrement l’Etat islamique, devenu un fléau mondial.

Dans un contexte où des attentats terroristes ont été perpétrés dans la province du Nord-Kivu, la RDC est particulièrement intéressée par cette rencontre de haut niveau à laquelle a participé également le Secrétaire Général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

Le chef de la diplomatie congolaise a, dans son intervention, justifié l’intérêt que son pays accorde à cette réunion. Christophe Lutundula a, par ailleurs, un programme chargé durant son séjour en Italie. Son agenda prévoie notamment de se rendre à Bari, Matera et Brindisi pour participer à des rencontres des Ministres des affaires étrangères du G20.

Les participants à ces trois réunions cogiteront entre autres, sur l’épineuse question de la synergie des efforts des pays membres du G20 dans la lutte contre le Covid-19, pour des résultats concrets en vue de la relance de la croissance mondiale ralentie par cette pandémie.

Plaidoirie pour un groupe de travail sur Daesh en Afrique

Pour revenir à la réunion ministérielle de la coalition mondiale contre le terrorisme, il faut dire que le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a attiré l’attention des participants sur le fait que l’État islamique se repositionnait en Afrique à la suite de ses débâcles en Syrie et Irak. Les pays membres de la coalition ont affirmé avoir libéré 8 millions de personnes du contrôle de Daech dans ces deux pays mais, les ministres des Affaires étrangères ont reconnu que la menace djihadiste s’est déplacée du Moyen-Orient vers d’autres zones géographiques.

Prenant la menace djihadiste en Afrique au sérieux, le ministre italien des Affaires étrangères a invité la coalition à créer un groupe de travail sur l’État islamique en Afrique. Cette demande ne manquera pas d’être bien accueillie par la République Démocratique du Congo, qui est menacée par le terrorisme dans sa partie Est.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…