Home Politique Réunion du G20 sur le développement : Christophe Lutundula appelle à des «actions urgentes»

Réunion du G20 sur le développement : Christophe Lutundula appelle à des «actions urgentes»

4 min read
0
0

La République Démocratique du Congo a été invitée à une réunion du G20, tenue ce mardi 29 juin 2021, à Matera, dans le Sud de l’Italie. Elle a été représentée par le Vice-premier ministre, Ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala.

Cette rencontre, qui a réuni les Ministres des affaires étrangères des 20 pays les plus industrialisés du monde, s’est penchée essentiellement sur le multilatéralisme pour le développement et la relance économique, en vue d’affronter la crise provoquée par la pandémie de Covid-19.

La sécurité alimentaire fera l’objet des discussions entre Ministres des Affaires étrangères et du développement, au cours d’une session qui sera organisée dans le but d’éradiquer la faim dans le monde d’ici 2030.

Dans son intervention à la réunion consacrée au développement, le chef de la diplomatie congolaise a appelé à des « actions urgentes » pour « renverser la tendance actuelle » en Afrique, notamment en développant « la capacité de production locale de vaccins ».

Christophe Lutundula a plaidé aussi en faveur de l’augmentation de « la capacité de tests dans les pays ne disposant pas des produits ou des laboratoires requis».

Les participants ont exploré des réponses mondiales susceptibles d’aider les pays en voie de développement à répondre aux besoins humanitaires immédiats et essentiels.

A ce sujet, le chef de la diplomatie congolaise a exprimé l’importance que le Chef de l’État, Félix Tshisekedi Tshilombo, accorde au multilatéralisme comme socle dans la doctrine de sa politique extérieure.
Il a expliqué que pour relever les défis actuels, la République Démocratique du Congo soutient les efforts du Secrétaire Général des Nations Unies visant à moderniser les institutions, qui concourent à la bonne marche du monde, telles que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Abondant dans le même sens que Christophe Lutundula, le Ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Mario, dont le pays préside actuellement le G20, a pris position pour un «multilatéralisme efficace sous l’égide de l’ONU ».

Même son de cloche de la part du Secrétaire d’État américain, Antony Blinken, qui a mis un accent particulier sur la « capacité collective » des pays du G20 en particulier et du monde en général, pour mettre fin à la crise sanitaire.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…