Home Politique CAMI: Des mouvements citoyens œuvrant dans la transparence des mines exigent le respect de la date de la remise et reprise

CAMI: Des mouvements citoyens œuvrant dans la transparence des mines exigent le respect de la date de la remise et reprise

5 min read
0
0

Communiqué

Les Mouvements Citoyens Défenseurs des droits humains et égalités du genre engagés dans la transparence dans la gestion du secteur extractif sont préoccupés par la situation qui se passe au Cadastre Minier de la RDC (CAMI).

Il est connu de tous que la nouvelle Directrice Générale, Madame Chantal Bashizi a été nommée en remplacement de l’ancien DG depuis des années et que sa notification, bien que tardive, lui a tout récemment été adressée par la nouvelle ministre des Mines du Gouvernement Sama Lukonde. La notification officielle est le document requis pour qu’un DG entre officiellement en fonction, pourtant, cela n’est toujours pas le cas pour la nouvelle DG.

Pour que le peuple congolais se retrouve dans la manne minière dont nous sommes dotés, on doit laisser Madame Chantal Bashizi mettre en œuvre les modifications qu’elle a intégrées dans le Code Minier révisé en tant que Vice-Président de la Commission gouvernementale chargée de la révision du Code Minier.

Nous insistons sur le respect et le rôle de la femme dans la gestion publique. Car, cela est garanti par plusieurs instruments juridiques internationaux ratifiés par notre pays, notamment la CEDEF, la résolution 1325, le protocole additionnel à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits de la femme et puis et l’article 14 de la Constitution.
Nous rappelons ici que la vision du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi prône la promotion de la femme et l’équilibre genre.

Nous devons lutter pour que la femme congolaise trouve sa véritable place dans la gestion publique, car elle est un moteur de développement.

Nous, Mouvements Citoyens œuvrant dans la transparence des mines exigeons que la date de remise et reprise entre les deux directeurs tels qu’indiqué par le Premier Ministre Sama Lukonde pour ce Vendredi 02/07/2021 ne connaisse plus aucun report et que les mécanismes d’implication de la Société Civile dans le suivi des activités du Cadastre Minier soient clarifiés par le Ministère des Mines et la Direction Générale de la dite institution.

Nous appelons le Premier Ministre Sama Lukonde d’œuvrer pour un Etat de droit, loin de toute discrimination aussi bien féminine que régionale. Car, on ne peut plus imaginer le refus de deux ministres des mines successifs de refuser d’exécuter l’ordonnance du Chef de l’Etat.

Aucunement dans ce pays, un groupe de gens ne peut s’approprier les richesses minières du pays.

Fait à Kinshasa, le 01 Juillet 2021

Les Mouvements Citoyens :
EKOKI
• IL EST TEMPS
• FORUM CITOYEN
• FORUM MICHEE
• MOUVEMENTS DES JEUNES VISIONNAIRES (MJC)
• DES UNS ET DES AUTRES POUR LE PROGRES

Lire aussi

Installation des nouveaux Conseil d’administration et Direction Générale du Cadastre Minier : Que cachent ces atermoiements ?

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Mise en place à l’ESPT: Tony Mwaba crache sur la mémoire de Patrice Lumumba

Aucun directeur provincial ressortissant du Sankuru, province d’origine du Héros nat…