Home Politique Passe d’armes virulente entre Fatshi et des « irresponsables » de l’UNC: Timoré, Kamerhe souffle le chaud et le froid

Passe d’armes virulente entre Fatshi et des « irresponsables » de l’UNC: Timoré, Kamerhe souffle le chaud et le froid

8 min read
0
0

Le Président de la République supporte mal les critiques acerbes de certains cadres de l’Union pour la Nation Congolaise sur son silence après la condamnation de son allié Vital Kamerhe par la justice. Félix Tshisekedi a exprimé son ras-le-bol au cours d’une récente interview accordée à Jeune Afrique. Principalement visé, même s’il n’a pas été cité nommément, le Secrétaire Général de l’UNC, Billy Kambale fait profil bas.

Engagées dans une coalition circonstancielle, Cap pour le Changement (CACH), qui a miraculeusement remporté la présidentielle de 2018, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social(UDPS) et l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) n’en n’ont véritablement pas fini de s’écharper à distance.

Alors que leurs leaders ne laissaient entrevoir aucun signe de malaise, l’un acceptant de s’effacer au profit de l’autre, pour devenir par la suite son Directeur de cabinet, certains cadres de leurs partis ne se supportent pas.

Ainsi, certains cadres et militants de l’UDPS n’ont pas tardé à faire porter la responsabilité de l’échec du programme présidentiel des 100 jours sur les épaules de Vital Kamerhe.

Des militants de ce dernier criaient à leur tour à l’amateurisme de la plupart des Tshisekedistes qui avaient pris d’assaut la Présidence de la République. Il y a eu ce qu’il y a eu et l’ancien Directeur de Cabinet du Chef de l’État a fini en prison où il purge une peine de condamnation à 13 ans de prison dans l’affaire du détournement des deniers publics.

Le torchon continue à brûler entre les deux partis, qui évoluent actuellement au sein de l’Union sacrée de la Nation, qu’ils composent avec des partis issus du Front Commun pour le Congo(FCC).

Pour l’UNC, Vital Kamerhe est victime d’une condamnation politique visant à l’écarter de la prochaine élection présidentielle. Plusieurs déclarations ont été faites dans les médias dans ce sens.

Elles ont sonné aux oreilles du Président de la République, qui a finalement révélé que Vital Kamerhe « était d’accord et il était prêt à s’effacer » en faveur de son second mandat.

Petit problème : le leader de l’UNC n’a jamais rappelé à l’ordre ses militants qui le présentent comme un adversaire politique du Chef de l’État en 2023. Au contraire, il a propulsé Billy Kambale, un jeune faisant partie du noyau extrémiste de son parti, au poste de Secrétaire Général.

Ce dernier a donné le ton de sa future action, notamment en demandant, après condamnation en appel de leur leader, aux députés de l’UNC de sécher les activités parlementaires et celles de l’Union sacrée de la Nation.

Réponse de Félix Tshisekedi sur Jeune Afrique: « Vital et moi, mais aussi nos proches, formions une famille unie. Quelques irresponsables au sein de son parti jouent avec le feu, je le déplore mais je sais qu’il ne laissera pas longtemps cette situation prospérer et qu’il les rappellera à l’ordre pour que notre coalition survive à l’épreuve de sa condamnation ».

Message reçu mais….

Ce message a visiblement été capté à cent pour cent par son ancien directeur de cabinet. En effet, dans un communiqué publié à l’occasion de la commémoration du 61ème anniversaire de l’indépendance de la RDC, l’UNC a adopté un ton réconciliant qu’on lui reconnait plus depuis quelque temps.

« L’Union pour la Nation Congolaise nous exhorte tous, à passer cette journée dans la méditation pour panser nos plaies, compatir avec nos frères et sœur de l’Est du pays victimes des affres de la guerre et tous les congolais pour qui la misère indescriptible est devenue leur quotidien », a écrit Billy Kambale.

Aux membres de son parti, il a demandé de privilégier les valeurs que prône leur président national, « celles de la tolérance, l’amour, le don de soi, le respect de l’autre et surtout de ne jamais verser dans les injures et les antivaleurs ».

RD44

Lire dans la même catégorie

UNC: Le cœur, le ventre et l’avenir(1ère partie)

Des marches contre la condamnation de Kamerhe : « Les mesures barrières ne nous concerneront pas » (UNC)

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Mise en place à l’ESPT: Tony Mwaba crache sur la mémoire de Patrice Lumumba

Aucun directeur provincial ressortissant du Sankuru, province d’origine du Héros nat…