Home Politique Loi sur la congolité : Philippe Kazadi relève une énorme faiblesse dans la logique de Noël Tshiani

Loi sur la congolité : Philippe Kazadi relève une énorme faiblesse dans la logique de Noël Tshiani

3 min read
0
1

Tout citoyen, quelle que soit son origine, est susceptible de trahir. C’est en substance le sens de la réaction de Philippe Kazadi au sujet de la proposition de loi sur la congolité, qui fait débat actuellement en République Démocratique du Congo.

Ce cadre de Ensemble pour la République soutient que la nationalité d’origine ne peut être évoquée comme prétexte pour fermer la porte de la magistrature suprême à certains compatriotes, étant donné que le constituant a déjà prévu des mesures de répression contre l’infraction de haute trahison.

« Est-ce que ce monsieur sait ce qu’on appelle haute trahison? Le constituant, en prévoyant cette infraction, savait que tout homme, tout individu ou tout citoyen qui accède à la magistrature suprême peut trahir la République », fait-il remarquer.

Relevant des incongruités dans la démarche de Noël Tshani, initiateur de la proposition de loi sur la nationalité déposée le 8 juillet à l’Assemblée nationale, Philippe Kazadi estime que le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 ignore complètement cette assertion et veut faire croire à ceux qui veulent l’entendre, que les demi-dakars seraient enclin à la trahison. « Voilà pourquoi il parle de 100% loyale. Une notion vague et inexplicable car tout le monde peut trahir», affirme ce cadre de la formation politique de Moïse Katumbi.

Philipe Kazadi note qu’ en plus, Noël Tshiani occulte le fait que tout acte de trahison ou de haute trahison est passible d’une peine. « Au lieu de renforcer la peine pour dissuader et endiguer la trahison d’où qu’elle vienne et de n’importe qui, il prend un schéma politique pour créer un chao au pays. Mais il sera confondu », prévient-il.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…