Home Politique Port en eaux profondes de Banana: Félix Tshisekedi gagne un jackpot pour la RDC

Port en eaux profondes de Banana: Félix Tshisekedi gagne un jackpot pour la RDC

7 min read
0
0

Le protocole d’accord signé en 2017 entre le gouvernement congolais et le groupe DP World FZE pour la construction du port en eaux profondes de Banana a été révisé. La bonne nouvelle a été annoncée à la onzième réunion du Conseil des Ministres du vendredi 9 juillet 2021 par le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo.

« Le Président de la République a annoncé au Conseil que les clauses qui étaient en défaveur de la République Démocratique du Congo ont été révisées conformément à ses attentes. Dans les prochains jours, elles vont être traduites dans l’avenant qui sera signé entre les deux les deux parties pour que les travaux de construction de ce port stratégique et vital pour le pays démarrent au plus vite », a rapporté le Porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, dans le compte-rendu du Conseil des Ministres.

Il a ajouté que « pour ce faire, il {ndlr le Chef de l’État} a décidé de mettre en place des outils nécessaires à la parfaite mise en oeuvre de ce projet stratégique ».

Citant le Président de la République, le ministre de la communication et Médias a précisé qu’ « un nouveau comité de suivi comprendra les délégués de la Présidence, du gouvernement et des experts en la matière ».

Conduisant personnellement les discussions avec le groupe DP World depuis mai dernier, Félix Tshisekedi a donc réussi à obtenir la révision de certaines clauses qui défavorisaient la RDC. (Lire l’article Construction du Port en eau profonde de Banana: La RDC et le Groupe DP World revoient certaines clauses du contrat)

Selon les informations obtenues par alternance.cd, DP World FZE aurait conservé le droit de diriger les études géotechniques et les études d’impact environnemental et social. Toutefois, la participation de l’État congolais non-dilluable au capital social, initialement fixée à 30% contre 70% détenus par DP World FZE aurait été revue à la hausse.

Les prochaines étapes prévoient notamment la création par Ordonnance présidentielle, d’une structure qui devra s’occuper de la gestion du port en eaux profondes de Banana. « Là aussi, révèle notre source, contrairement au contrat initial qui prévoyait que le poste de Directeur Général soit attribué à la société DP World, les deux parties se seraient mises d’accord pour que ce poste revienne à l’État congolais. DP World pourra se contenter des postes du DGA et de PCA».

Le coût des travaux de la première phase initialement estimé à 539,5 millions USD dont cent et dix-huit millions cinq cent mille venant du gouvernement sur financement de DP World aurait été légèrement revu à la baisse.
Il en serait de même des coûts de trois dernières phases initialement estimés respectivement à 168 millions USD, 236 millions USD et 226 millions USD.

Il faut dire que la taille du port en eaux profondes de Banana n’aurait pas été modifiée et garderait en phase finale, ses 1600 m, 5 quais, un tirant d’eau de 15,5 m, une capacité électrique de 20 méga volt ampères et une zone logistique et industrielle.

Ce port dont la date du début des travaux n’est toujours pas connue sera d’un enjeux économique stratégique. Il permettra entre autres, d’améliorer la compétitivité de l’économie congolaise grâce à la réduction des coûts de transports dans ses ports maritimes; créer des richesses supplémentaires grâce aux effets d’entraînement découlant des activités connexes à l’exploitation portuaires ou encore de promouvoir le transport des marchandises par containers et la construction d’un nouveau hub portuaire.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…