Home Politique Cardinal Monsengwo : Témoin et un des acteurs clés de la Conférence Nationale Souveraine à l’alternance démocratique pacifique

Cardinal Monsengwo : Témoin et un des acteurs clés de la Conférence Nationale Souveraine à l’alternance démocratique pacifique

4 min read
0
0

L’archevêque émérite de Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, un des acteurs clés de l’histoire politique et infatigable critique des pouvoirs qui se sont succédés en République Démocratique du Congo, est décédé dimanche 11 juillet à l’âge de 81 ans, en France où il venait d’être évacué pour des soins.

Inlassable partisan de la lutte contre l’injustice, il est resté jusqu’à sa mort défenseur du peuple congolais. Apôtre de la paix, il a joué un rôle majeur pour l’ouverture démocratique pendant la dictature du défunt président Mobutu Sexe Seko et est resté critique à l’égard de tous les présidents.

Ordonné prêtre en 1963, Laurent Monsengwo Pasinya a été fait Cardinal par Benoît XVI en 2010 et a cédé son fauteuil à la tête de l’archidiocèse de Kinshasa à Mgr Fridolin Ambongo en novembre 2018.

Bénéficiant du respect de tous les régimes, de Joseph Mobutu à Félix Tshisekedi en passant par Laurent Désiré Kabila et Joseph Kabila, cette forte voix a joué, durant toute sa vie, un rôle de premier plan dans la vie politique de la RDC.

Il intervenait régulièrement à chaque fois que la situation politique du pays l’exigeait, pour dénoncer la mauvaise gestion de la res publica ou la tentative des dirigeants de s’éterniser au pouvoir.

Lire l’article Grand angle: L’église et l’Etat, des éternels amis aux relations toxiques

De la conférence nationale souvenaine(CNS) dont il avait présidé le bureau à la première alternance pacifique démocratique intervenue en janvier 2019 entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi, aucun événement majeur politique ne s’est passé au pays sans l’implication du Cardinal Monsengwo.

Son apport était grandiose et ses services marqueront pour longtemps les congolais. L’une de ses dernières déclarations fortes est celle demandant aux médiocres de dégager.

Toute la classe politique salue sa mémoire. De l’ancien président Joseph Kabila à son successeur en passant par l’opposant Martin Fayulu, les hommages se multiplient. « Le président Tshisekedi rend un vibrant hommage à ce prince de l’Eglise qui œuvra longtemps au service du peuple. Le Cardinal Monsengwo fut l’un des acteurs majeurs de la démocratisation de notre pays », peut-on lire sur le compte twitter de la Présidence de la République.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…