Home Politique Après une brillante carrière en Belgique : Le nouveau DG de la RVA, Alphonse Shungu attendu au tournant

Après une brillante carrière en Belgique : Le nouveau DG de la RVA, Alphonse Shungu attendu au tournant

14 min read
0
0

Le nouveau Directeur Général de la Régie des Voies Aériennes ( RVA SA), Alphonse Shungu Mahungu, a pris officiellement ses fonctions, ce lundi 12 juillet 2021. A cette occasion, il a annoncé ses priorités.

Il s’agit entre autres de la mise sur pied des états des lieux exhaustifs devant aboutir à une feuille de route qui déterminera son action dans le but de redorer le blason de cette entreprise terni par trois décennies de gestion tant décriée.

L’ancien directeur de cabinet de la ministre de l’économie nationale Acacia Bandubola dans le gouvernement Sylvestre Ilunga s’est engagé notamment à renforcer la sécurité de l’espace aérien congolais.

Nommé au poste de Directeur Général de la Régie des Voies Aériennes par Ordonnance présidentielle le 07 juillet dernier, Alphonse Shungu Mahungu est un intellectuel de haute gamme, chevronné des questions économiques.

Détenteur de plusieurs diplômes universitaires dont un master en sciences économiques, option Analyse et étude à l’Université Libre de Bruxelles(1998), une maîtrise en Économétrie obtenue à la même université (1991) et une agrégation de l’enseignement supérieur en sciences commerciales à la prestigieuse école Solvay Brussels School Economics & management, attachée à l’ULB, il a eu une carrière professionnelle en Belgique qui l’ont outillé pour des hautes fonctions comme celles qu’il occupe actuellement dans son pays.

S’il est généralement reconnu que la plupart des membres de la diaspora africaine en Europe se contentent des emplois secondaires pour survivre, ça n’a jamais été le cas pour Alphonse Shungu.
Ce compatriote né à Lubumbashi en 1959, une année avant d’ascension de la RDC à l’indépendance a tutoyé les étoiles dans l’ancienne puissance coloniale belge.

Avec les postes prestigieux qu’il a occupés entre 1991 et 2018, il a prouvé que ce ne sont pas tous les africains qui peuvent être victimes du syndrome du « plafond de verre » d’un racisme structurel latent en Europe.

Sa brillante carrière professionnelle l’a conduit notamment à être Assistant et Coordonnateur scientifique et pédagogique à la maîtrise spéciale en management public et au post Graduat en Commerce International, deux programmes de formation de 3ème cycle de l’Ecole de Commerce Solvay de l’Université Libre de Bruxelles ; Professeur du cours de Comptabilité Nationale(module: finances publiques) à la prestigieuse école régionale d’Administration Publique (ERAP- Région de Bruxelles Capitale).

Il a également exercé les fonctions de Coordonnateur scientifique et pédagogique au centre d’études et de formation en Finances publiques de l’Ecole de Commerce Solvay, INEMAP-ULB Charleroi (Institut Européen de Management public).

Combattant de l’UDPS depuis les années 80

En 2012 dans l’auditorium Alfred Cahen de l’Université Libre Internationale de Bruxelles

Alphonse Shungu ne s’est pas contenté de ses activités d’enseignant. Il a aussi fait une belle carrière d’expert et de haut cadre (conseiller adjoint) au sein de la Direction Générale «Statistique et Information Économique » au sein du service de suivi de la société de l’information et à la Direction Générale « Potentiel Économique », les deux Directions faisant partie du Service Public Fédéral (SPF) Économie, PME et Énergie.

Jusqu’à 2018, il exerçait les fonctions de Conseiller et chef de service « Data & Analyses » à l’Observatoire des PME-Direction Générale de la Politique des PME du ministère belge de l’Economie (service public Fédéral Économie).

C’est dans le cadre de ce prestigieux poste qu’il a supervisé la réalisation et la publication des études de son département et notamment représenté la Belgique au sein du groupe de travail sur les PME et l’entrepreneuriat de l’OCDE.

Tshisekedi devant le ciel, Alphonse Shungu avait rejoint les rangs de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) durant ses années estudiantines dans les années 1980. Suite à son militantisme, il se rattachera au fils du leader de l’ancien parti historique de l’opposition congolaise, Félix Tshisekedi dont il sera un des proches conseillers stratégiques privés jusqu’à son accession à la magistrature suprême en décembre 2018.

Pour ceux qui ne le savent pas, Alphonse Shungu faisait partie de l’équipe restreinte qui travailla avec Fatshi pour élaborer les stratégies de réunification des forces de l’opposition et de la société civile, notamment lors d’une rencontre à Bruxelles en février 2015.

Éviter l’autosuffisance!

Discret, il était parmi les héros dans l’ombre pour la création du «Rassemblement des Forces Sociales et Politiques Acquises au Changement » et un des financiers de plusieurs activités de la de la fédération BENELUX de l’UDPS dont il était membre.

Avec un tel CV, Alphonse Shungu Mahungu bénéficie de faveurs de pronostics pour réussir les missions lui confiées par le Chef de l’État à la tête de la Régie des Voies Aériennes.

Parmi les défis qui l’attendent, il y a entre autres, la réhabilitation des infrastructures aéroportuaires devenus vétustes en vue de les rendre viables aux standards internationaux ; augmenter les recettes de l’aviation; mettre fin au coulage des recettes dans une entreprise dont son prédécesseur a été condamné à 20 ans de prison pour détournement de plusieurs millions de dollars; renforcer la sécurité du contrôle de l’espace aérien congolais ; restaurer la confiance entre les dirigeants et les cadres et agents de la RVA et la liste n’est pas exhaustive.

Pour avoir fait preuve de compétence dans ses fonctions antérieures, il a certainement des atouts pour réussir à la tête de cette entreprise publique qui a pour mission d’assurer la conception, la mise en œuvre, la gestion et le contrôle de l’espace aérien à travers l’aménagement et l’entretien des infrastructures aéroportuaires (aéroports, aérodromes, télécommunications, aide à la navigation…) et des services tels que la gestion et contrôle des flux du trafic aérien, surveillance et sécurité de l’espace aérien, information météorologique aéronautique…

Mais ce que le nouveau Directeur général de la RVA ne devrait pas oublier, c’est que Congo Kinshasa n’est pas la Belgique où les Administrations publique et privées sont solidement établies, ce qui facilite la tâche aux gestionnaires.

Lire aussi RVA: Quand le DG ai William Pambu se sert du nom de Félix Tshisekedi pour humilier le Ministre du Portefeuille

Dans un pays où tout est à reconstruire ou à moderniser, il est appelé à ne pas verser dans l’auto suffisance et dans le clientélisme. Alphonse Shungu a intérêt à ne pas oublier que l’État de droit que prône le Chef de l’État Félix Tshisekedi ne pardonne pas aux gestionnaires qui versent dans la maffia. Il devra donc éviter de chercher à plaire aux individus, dirigeants du parti présidentiel ou influents conseillers à la Présidence soient-ils. Il suffit de considérer le sort que subit son prédécesseur, Abdallah Bilenge pour se rendre compte que la mauvaise gestion rattrape toujours ses auteurs.

RD44

Dans la même catégorie

Promu Vice-gouverneur de la BCC: William Pambu Pambu crache sur l’Ordonnance présidentielle portant sa nomination

Mesures conservatoires contre les mandataires publics présumés mafieux : Les ministres reçoivent le feu vert de Sama Lukonde

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…