Home Politique Christophe Mboso évoque l’éventualité de l’inscription de la proposition de loi sur la Congolité au calendrier des matières à examiner

Christophe Mboso évoque l’éventualité de l’inscription de la proposition de loi sur la Congolité au calendrier des matières à examiner

4 min read
0
0

Sa réaction était très attendue. Et, elle risque de décevoir les congolais qui sont opposés à la proposition de loi sur la Congolité initiée par le controversé Noël Tshiani. Dans son adresse de début de la plénière du mardi 13 juillet 2021, le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso a fustigé les attaques contre le Député national Nsingi, porteur de cette loi au Parlement.

Alors que des partis membres de l’Union sacrée dont Ensemble pour la République, l’église catholique, l’opposition dont le Front Commun pour le Congo (FCC) et une partie de la communauté internationale s’opposent au projet de loi qui réserve la magistrature suprême aux congolais de père et de mère, le Président de la Chambre basse du parlement semble avoir une autre idée.

Il joue le père protecteur, en annonçant que la proposition de loi portée par Nsingi Pululu convient d’être classée, comma tant d’autres, dans l’exercice normal des fonctions parlementaires par un élu à qui l’on ne peut interdire de jouer son rôle. « Ce faisant, cette initiative ne devrait exposer notre collègue et les institutions de la République aux attaques, menaces et insultes venant d’une certaine classe politique telle qu’il se constate dans l’opinion », a-t-il protesté.

Contrairement à ceux qui pensent qu’il faut tout simplement retirer cette proposition de loi, à l’instar de Ensemble pour la République, le Président de l’Assemblée nationale plaide pour le respect de la procédure parlementaire.

« Ce serait dans le cadre du débat démocratique et républicain qui caractérise notre chambre, que les élus devraient s’interroger sur l’opportunité et le bien fondé d’une telle initiative. C’est dire que l’Assemblée nationale, en tant que chambre législative, se posera la question le moment venu sur l’utilité, l’opportunité et le bienfondé de cette initiative », a fait savoir Christophe Mboso.

ALT.

Lire aussi Loi sur la congolité : Ensemble pour la République menace de quitter l’Union sacrée(Communiqué)

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…