Home Politique Préoccupé par les reports de la remise et reprise au CAMI: Le CASC interpelle Sama Lukonde

Préoccupé par les reports de la remise et reprise au CAMI: Le CASC interpelle Sama Lukonde

6 min read
0
0

Les crocs-en-jambe qui empêchent la remise et reprise entre le Directeur général sortant du Cadastre Minier(CAMI), Félix Mupande et le Directeur Général entrant, Madame Chantal Bashizi Lembo sont décidément forts. Ils ont réussi à reporter à trois reprises l’entrée officielle en fonction de celle qui avait été nommée par ordonnance présidentielle en décembre 2018. Le Collectif d’Action de la Société Civile(CASC) ne veut pas prêter oreille aux rumeurs et veut puiser la vraie information auprès des sources attitrées.

Pour ce faire, cette structure qui regroupe des organisations formelles, personnalités de la société civile et des mouvements citoyens s’est directement adressée au Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde.

Dans une lettre adressée ce jeudi 15 juillet 2021 au Chef du gouvernement, le CASC exprime sa préoccupation. « Il est connu de tous que la nouvelle Directrice Générale, Madame Chantal Bashizi avait nommée par l’Ordonnance n°18/138 du 27 décembre 2018 en remplacement de l’ancien Directeur Général Monsieur Jean-Félix Mupande Kapwa. Cette nomination basée sue la méritocratie professionnelle reconnue de la nommée pour avoir notamment conduit les travaux de révision du code minier comme Vice-présidente de la commission gouvernementale, et pour avoir œuvré longtemps dans ce secteur », rappelle le CASC au Premier ministre.

Cette méga structure de la société civile fait remarquer à Jean-Michel Sama Lukonde que la nomination de Madame Chantal Bashizi « n’avait pas trouvé écho favorable par le ministre honoraires des Mines, Martin Kabwelulu, qui a refusé de lui notifier son Ordonnance, alors qu’il avait fait pour d’autres responsables nommés à la même date ».

Coordonnateur national du CASC, Joseph Nkizo Tchibo.

Le CASC poursuit que bien que notifiée par l’actuelle ministre des Mines, Antoinette N’samba, le 26 mai 2021, la nouvelle DG du CAMI assiste à des reports « sans motif valable » de la remise et reprise avec son prédécesseur.

« Au regard de cette situation préoccupante, nous vous prions de bien réserver une suite favorable à notre demande tout en s’impliquant pour que justice soit faite et que la vision du Chef de l’État, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle de voir l’État de droit rayonner dans tous les secteurs du domaine de l’État avec un accent particulier sur la participation active et équilibrée de la femme dans la gestion de la République se concrétise », conclut le CASC dans la missive adressée au Premier ministre, signée par son Coordonnateur national, Joseph Nkizo Tchibo.

Lire aussi CAMI: Des mouvements citoyens œuvrant dans la transparence des mines exigent le respect de la date de la remise et reprise

Pour rappel, la toute première remise et reprise entre Félix Mupande et Madame Chantal Bashizi devait avoir lieu le 31 mai dernier. Pour de raisons ignorées du grand public, elle a été reportée au 2 juillet avant d’être finalement reportée, pour la troisième fois, à ce 17 juillet 2021.

Ces reports font dire à une certaine opinion que c’est l’autorité du Premier ministre qui est bafouée car, il est inconcevable qu’un mandataire public, aussi influent soit-il, puisse résister jusqu’à ce point.

ALT.

Dans la même catégorie

Installation des nouveaux Conseil d’administration et Direction Générale du Cadastre Minier : Que cachent ces atermoiements ?

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…