Home Politique Arrêté de nouveau pour soupçon de viol: Retour à la case départ pour Diomi Ndongala

Arrêté de nouveau pour soupçon de viol: Retour à la case départ pour Diomi Ndongala

2 min read
0
0

Une année et demi après avoir recouvré la liberté en mars 2019, Diomi Ndongala est de nouveau aux arrêts. Le Président national de la Démocratie Chrétienne a été arrêté vendredi 16 juillet 2021 et conduit au Camp Lufungula.

Qu’est-ce qui ne va pas pour Diomi Ndongala ?Vivre en homme libre ne lui va-t-il pas? Condamné en 2014 à dix ans de prison pour viol, il a passé cinq ans à la prison de Makala.

Bénéficiant d’une libération conditionnelle deux mois seulement après l’investiture de Félix Tshisekedi à la tête du pays, il avait été libéré en mars 2019.

Comme en 2014, c’est encore pour viol sur mineure que Diomi Ndongala est de nouveau écroué.

Seulement, cette fois-ci, il est accusé d’avoir violé seulement une fille de 14 ans contrairement à la fois dernière où il était condamné pour viol sur deux mineures.

Si à l’époque sa condamnation était considérée comme politique à cause de son combat pour revendiquer la « victoire » d’Étienne Tshisekedi à la présidentielle de 2011, il y a lieu de s’interroger sur ce qui se serait passé réellement cette fois-ci, tant Diomi Ndongala est actuellement en odeur de sainteté avec le pouvoir de Félix Tshisekedi.
A la justice de faire son travail pour déterminer si le leader de la Démocratie Chrétienne a bel et bien violé une fille de 14 ans.

ALT.