Home Politique Tshopo: José Mpanda, Muhindo Nzangi et M’zinga Birihanze s’imprègnent des conditions de travail des cultivateurs de Cacao

Tshopo: José Mpanda, Muhindo Nzangi et M’zinga Birihanze s’imprègnent des conditions de travail des cultivateurs de Cacao

4 min read
0
1

Arrivés le 15 juillet dernier à Kisangani, trois membres du gouvernement central ont bouclé leur mission de service en beauté.

Les ministres José Mpanda Kabangu de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, Muhindo Nzangi de l’Enseignement Supérieur et Universitaire et M’zinga Birihanze de l’Agriculture ont clôturé leur séjour dans la province de la Tshopo par la visite, le weekend dernier, d’un champ de cacao situé dans le territoire de Banalia, précisément dans le village de Libuku, situé à 50 km de la ville de Kisangani.

C’est un champ de 400 hectares dont la production est de 20 tonnes par saison(2 fois par an) vendue sur place à la succursale de Esco Kivu, une société d’achat du cacao basée à Hola, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Ayant fait le déplacement du chef-lieu de la Tshopo pour chercher les voies et moyens de réhabiliter l’Institut National d’Etudes et de Recherches Agronomiques(INERA) qui gère l’Institut facultaire de Yangambi, ces trois Warriors sont tombés sous le charme de la potentialité économique du cacao congolais dont les semences viennent de l’INERA et IFA Yangambi. José Mpanda et ses deux collègues ont palpé de près les conditions de travail des agriculteurs locaux et exploré les différentes potentialités agricoles dans la province de la Tshopo.

Ce sont donc des ministres déterminés à convaincre le Premier ministre à mettre des moyens pour la relance effective de l’INERA et de l’IFA qui ont regagné Kinshasa.

Les ministres de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, de l’ESU et de l’Agriculture vont aussi plaider en faveur de l’amélioration des conditions des étudiants et chercheurs de ces centres en vue de booster la production des semences améliorées de toutes sortes à fournir aux agriculteurs.

Ce qui permettra de relancer le secteur agricole pour au finish, réduire la dépendance de la République Démocratique du Congo à l’importation des produits alimentaires actuellement estimée à 80% de ce que bouffent sa population.

Pour revenir à leur séjour à Kisangani, il faut dire que ces trois ministres ont eu des séances de travail avec différents acteurs concernés par la réhabilitation de l’INERA et de l’Institut facultaire de Yangambi.

ALT.

Dans la même catégorie

RDC : Le Ministre José Mpanda de la RSIT visite les centres des recherches scientifiques et naturelles du Sud-Kivu

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…