Home Politique RDC: Voici comment Sama Lukonde a sauvé les IX èmes jeux de la Francophonie

RDC: Voici comment Sama Lukonde a sauvé les IX èmes jeux de la Francophonie

8 min read
0
0

La République Démocratique du Congo a failli perdre l’organisation des IX èmes jeux de la Francophonie, obtenue de justesse le 02 juillet 2019 et dont le cahier des charges a été validé à la 108 ème session du Comité Permanent de la Francophonie, du 21 octobre de la même année.

Après l’échec du comité de pilotage et les essais- erreurs du Haut Représentant du Chef de l’État à ces jeux, le Président de la République, Félix Tshisekedi a donné des instructions claires au Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde pour des dispositions utiles. Ce dernier s’est rapidement activé et a, après avoir réuni tous les acteurs concernés, redéfini le rôle que chacun doit jouer pour la réussite de l’organisation de ce grand rendez-vous à la fois culturel, diplomatique et politique.

Tout de suite après avoir obtenu l’organisation par la RDC des IX èmes jeux de la Francophonie, prévus du 19 au 28 août 2022, Félix Tshisekedi avait mis en place un comité de pilotage composé des ministres sectoriels et d’une direction exécutive des jeux. Malheureusement, et c’est triste, ce comité a lamentablement échoué, ce qui a poussé le Président de la République à le démettre par une Ordonnance présidentielle en date du 14 février 2021.

Non sans avoir laissé des cadavres sur le placard, car d’après plusieurs sources, ce comité démi aurait laissé un trou de 960 000 USD dont le Comité International des Jeux réclamerait des justifications jusqu’à ce jour.

A son entrée en fonction, le Haut Représentant du Chef de l’Etat aux IX èmes jeux de la Francophonie, Didier Tshiyoyo, nommé par Ordonnance présidentielle, y est allé par par son chemin. D’abord en recrutant un personnel pléthorique et ensuite, en octroyant des marchés de gré à gré à des entreprises de son choix.

Préfinancés par quelques entreprises patriotes, certains travaux ont commencé sur le terrain mais la majorité attendent le financement de l’État.

Ajouter à cela l’incompréhension et les suspicions de mauvaise gestion des fonds dont les 300 000 USD alloués au fonctionnement, ainsi que la réaction du Comité International des Jeux de la Francophonie (CIJF) dans son dernier rapport accablant, on pourrait dire que tous les ingrédients étaient réunis pour que l’organisation des IX èmes de la Francophonie soit retirée à la République Démocratique du Congo.

Fatshi instruit, Sama Lukonde exécute

Heureusement pour le pays, Fatshi a dépêché son ministre de la Francophonie à Paris pour calmer le CIJF et redéfinir le cadre. Il a ensuite instruit son Premier ministre pour prendre des dispositions utiles afin que ces jeux auxquels 40 pays ont déjà pris l’inscription (confirmé leur participation), soient une réussite.

C’est ainsi que Jean-Michel Sama Lukonde a reunit, samedi 17 juillet dernier, tous les ministres concernés, le Haut Représentant du Chef de l’Etat aux jeux et président du comité national des jeux, la Représentante personnelle du Chef de l’État à la Francophonie, les délégués du Haut Conseil des jeux et bien d’autres experts ainsi que ses conseillers principaux.

Il a été notamment question de se pencher sur l’état d’avancement des préparatifs de ce grand rendez-vous et il a vite cerné le problème. Le chef du gouvernement a promis de s’impliquer pour sauver ces jeux. Pour ce faire, il faudra résoudre quatre problèmes majeurs.

Il s’agit du financement des jeux (trouver rapidement 150 millions USD du coût global dont 80 millions seront financés par le gouvernement et trouver 70 millions autres); réexaminer à l’urgence tous les marchés octroyés de gré à gré et revoir les effectifs pléthoriques afin de se conformer à la bonne gestion du projet et enfin, exécuter toutes les exigences et recommandations du CIJF.

Une visite du Premier ministre dans tous les chantiers des travaux des IX èmes jeux de la Francophonie est attendue dans les prochains jours. Sama Lukonde convoquera, sauf changement, une ou deux autres réunions pour harmoniser les vues et relancer pour de bon les travaux.

Le Chef de l’Etat est vivement encouragé à peser de son poids pour trouver les fonds nécessaires pour l’organisation réussie de ces jeux. Il en va de l’image du pays et même de son mandat à la tête de la Présidence de l’Union Africaine.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…