Home Politique Ministère de la Recherche Scientifique : Échec cuisant pour la campagne de diabolisation contre José Mpanda

Ministère de la Recherche Scientifique : Échec cuisant pour la campagne de diabolisation contre José Mpanda

9 min read
0
0

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, Me José Mpanda, est depuis quelques jours, la cible d’attaques venant d’une certaine presse. Recrutés à vil prix, certains organes de presse dits de « Matonge», du nom du quartier mouvementé de Kinshasa d’où ils orchestrent leurs sales besognes, généralement autour des tables décorées des bouteilles de bières, se plaisent à relayer un même article pour salir ce membre du gouvernement.

Les enquêtes menées par d’autres médias dont alternance.cd, soucieux du respect de l’éthique et déontologie journalistique, ont conduit jusqu’à la source de provenance de ces attaques. Il s’agirait du Commissariat Général à l’énergie atomique(CGEA) où trône depuis plusieurs années, un Professeur dont le mandat est largement dépassé.

Gros soucis pour ce professeur et sa presse, leur cible qu’il présentent injustement comme « ennemi de l’Etat de droit » est apprécié pour avoir revigoré et donné de la vitalité au ministère de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique.

En effet, rares sont les politiques qui acceptaient, lors des traditionnels pourparlers pour le « partage du gâteau », de prendre ce ministère. Mais depuis l’arrivée de José Mpanda, la donne a changé et toute la population congolaise a saisi l’importance de ce ministère que l’on considère dorénavant comme stratégique.

Lire l’article RDC: Voici les ministres qui ont marqué l’opinion au 1er semestre de 2020

Pas donc étonnant que la presse de derrière les installations sanitaires de Matonge soit recrutée pour le salir, car explique-t-on, le responsable du CGEA téléguide des flèches empoisonnées contre chaque ministre sectoriel qui refuse de se mettre sous sa poche.

Selon les informations recoupées par votre média en ligne, le plus grand péché de José Mpanda, c’est d’avoir refusé de se faire dompter par l’argent de corruption lui apporté par ce professeur que l’on surnomme « Dieu le père, le fils et le saint esprit », au regard de sa longévité au delà de son mandat à la tête du CGEA.

« Ayant échoué à le mettre dans sa poche comme il le faisait avec ses prédécesseurs, il a usé de ses relations tribales pour faire sauter le ministre José Mpanda », révèle-t-on.

Sa reconduction dans le gouvernement Sama Lukonde l’a plongé dans un état de désespoir qui a aggravé sa rancœur à son encontre.

Des canulars à faire rire même un mort

Pour revenir à nos confrères de Matonge, il faut dire que dans le document qu’ils ont publié textuellement dans leurs différents organes de presse, à une virgule près, ils prétendent que le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique a pris la décision de démanteler le réacteur Trico II. Quelle diablerie ! Les auteurs d’une telle accusation sans fondement prennent leurs lecteurs pour des idiots étant donné que le démantèlement d’un réacteur est une décision de souveraineté nationale, qui doit être gérée au plus haut sommet de l’État.

A noter que la proposition faite dans ce sens par l’Ambassadeur des États-Unis en RDC, Mike Hammer, à l’issue de l’audience lui accordée par José Mpanda le 14 juillet dernier, ne peut être considérée comme le marchandage, encore moins le bradage du réacteur Trico II.

Le ministre de la RSIT n’a pas le pouvoir de décider sur cette question. Au contraire, José Mpanda a maintes fois plaidé en faveur du redémarrage de ce réacteur et a même obtenu l’avale du conseil des ministres. Il ne reste que les fonds pour ce faire.

L’autre canular à jeter dans la poubelle est celui qui prétend que José Mpanda aurait demandé au Secrétaire général à la Recherche Scientifique de démissionner pour qu’il place un de ses hommes. Question : s’il était réellement népotiste et clientéliste, allait-il prendre pour suppléant à l’Assemblée nationale une personne qui n’est ni son frère, ni sa femme, ni un membre même lointain de sa famille? Au responsable du CGEA et sa presse de Matonge de répondre.

Heureusement que les bonnes actions finissent toujours par être appréciées par les bonnes personnes. C’est le cas des agents du CNPRI, qui applaudissent l’action de José Mpanda et prient chaque jour pour que rien de mal ne lui arrive afin qu’il poursuive l’œuvre qu’il mène au ministère de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique.

Jean Pérou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…