Home Politique RDC: Les confessions religieuses occasionnent le premier glissement du processus électoral

RDC: Les confessions religieuses occasionnent le premier glissement du processus électoral

7 min read
0
0

Incapables de s’entendre sur le nom du futur président de la Commission Électorale Nationale Independent (CENI), les confessions religieuses ont obtenu un délai supplémentaire de 48 heures. Le bureau de l’Assemblée nationale a repoussé de deux jours le dépôt des procès-verbaux de désignation des membres de la CENI, signant de ce fait le tout premier glissement du processus électoral en cours en République Démocratique du Congo.

Commencé le 14 juillet dernier, le processus du renouvellement des animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante devrait se clôturer le 17 août prochain avec la transmission des listes des personnes désignées et entérinées par l’Assemblée nationale, au Président de la République pour investiture.

Les parties prenantes avaient jusqu’à mercredi 28 juillet pour déposer au bureau de l’Assemblée nationale les listes et les dossiers de leurs délégués ainsi que les procès-verbaux de désignation.

Confrontées à l’éternelle problématique du consensus, les confessions religieuses ont encore déçu ceux qui leur font confiance. Six confessions religieuses ont annoncé avoir désigné le candidat de la plateforme confessions religieuses au poste de Président.

L’église catholique et l’Eglise du Christ au Congo (ECC) n’ont pas approuvé le choix de l’église orthodoxe au Congo, église de Jésus-Christ sur la terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu(EJCSK), la communauté islamique en RDC(COMICO), l’Eglise du Réveil du Congo (ERC), l’Union des Eglises Indépendantistes du Congo(UEIC) et l’armée du Salut.

Les deux groupes se sont retrouvés nez-à-nez au Palais du peuple. Alors que les catholiques et les protestants recherchent l’oiseau rare, les six autres confessions religieuses ont amené le nom du candidat désigné, son dossier et le procès- verbal de sa désignation. Finalement, l’Assemblée nationale les a renvoyées pour se mettre d’accord.

« Au dernier jour du calendrier fixé aux composantes pour le dépôt des procès-verbaux de désignation de membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI, et des pièces y afférentes conformément à l’article 12 de la loi n°10/013 du 20 juillet 2010 pourtant organisation et fonctionnement de la CENI telle que modifiée et complétée à ce jour, le Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Mboso N’Kodia Pwanga Christophe a reçu dans son Cabinet de travail les Chefs des confessions religieuses chargés de désigner le Président de la CENI et un membre à la plénière. A l’issue des concertations, un délai supplémentaire de 48 heures leur a été accordé aux fins de transmettre les dossiers complets de leurs candidats à l’entérinement par l’Assemblée nationale », a annoncé le Directeur de cabinet du Président de l’Assemblée nationale, Samuel Mbemba Kabuya.

Lire aussi 83% des congolais désapprouvent le recensement général de la population avant les élections de 2023 ( Sondage)

Responsables du premier glissement du processus de désignation des membres du futur bureau de la CENI, les Chefs des confessions religieuses devront se réserver de distribuer des leçons aux politiciens en cas de report d’une des élections dont la présidentielle prévue en 2023.

ALT.

NOS DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…