Home Politique Message de 14 mouvements citoyens à Mboso: «Offrez un processus électoral crédible et inclusif au congolais »!

Message de 14 mouvements citoyens à Mboso: «Offrez un processus électoral crédible et inclusif au congolais »!

8 min read
0
0

Le sit-in organisé par 14 mouvements citoyens au Palais du peuple pour exiger un candidat consensuel à la tête de la CENI a été dispersé par la police, jeudi 5 août 2021. Bien qu’ empêchés de déposer leur mémorandum à l’Assemblée nationale, les organisateurs de ce sit-in ont révélé à certains médias dont alternance.cd, le contenu de leur document que nous publions en intégralité.

Honorable Président de l’Assemblée nationale, nous, les filles congolaises et fils congolais, regroupés au sein de nos divers mouvements citoyens et associatifs, avons décidé de manifester auprès de notre représentation nationale laquelle vous avez la charge de présider afin de vous rappeler ce qui suit:

  1. La République Démocratique du Congo traverse une zone de turbulence politique majeure qui est en train d’éroder l’unité nationale et créer des clivages socio-politiques fragilisant ainsi notre démocratie. Cela est induit entre autres par l’adoption des lois qui ne tiennent pas compte des aspirations du peuple. La plus récente est l’adoption de la loi organique portant sur le fonctionnement et organisation de la commission électorale indépendante « CENI » en date du 4 juin 2021. Cette dernière a ignoré volontairement les contributions des organisations de la société civile, des certains partis politiques et même l’engagement du chef d’état qui voulaient une réforme réelle et profonde de la centrale électorale notamment sur la dépolitisation et l’indépendance. À la place d’adopter une loi qui répond à ces aspirations des congolais afin d’éviter de revivre des élections qui ont conduit aux contestations en 2018, la représentation nationale a choisi de défier le peuple en adoptant une loi qui consacrer l’entière politisation et qui tue l’indépendance de cet organe. Ce qui présage un processus électoral conflictuel et contesté par les acteurs parties prenantes. Le refus des certains regroupements politiques (UNC, ENSEMBLE, FCC et LAMUKA) à désigner leurs délégués à la CENI est un exemple percutant du non soutien de ces acteurs à ce processus. « Les élections permettent d’opérer la sélectivité par le peuple du personnel politique en vue de mener des politiques publiques qui améliorent le cadre de vie des citoyens ».
  2. Aujourd’hui, l’avenir paraît incertain, les risques d’une crise majeure ne sont pas écartés et contrairement aux engagements pris par les uns et les autres en faveur d’un processus électoral inclusif, transparent, indépendant et consensuel, nous avons assisté à la promulgation d’une loi qui consacre la forte politisation de cette institution d’appui à la démocratie d’une part et qui tue son principe fondateur de l’indépendance d’autre part.
  3. Face à ce constat, le peuple congolais s’est résolu à se mobiliser pour vous interpeller au bon sens et à la conscience républicaine afin de réajuster votre démarche qui vise à contrôler le processus électoral. Ce réajustement doit aboutir à la dépolitisation et au renforcement de l’indépendance de la CENI et de ses animateurs afin d’offrir aux congolais les élections dans le délai constitutionnel qui soient inclusives, transparentes, consensuelles, libres, indépendantes, démocratiques et apaisées en 2023.
  4. L’Assemblée Nationale est appelée à jouer de sa sagesse pour apporter des corrections majeures afin de sauver le processus électoral qui est déjà entaché des contestations préélectorales, ce qui ouvre une voie pour une vaste contestation post-électorale et par conséquent aux conflits socio-politiques. Ce qui entrainera sans doute un recul majeur de la démocratie.

Honorable président de l’Assemblée Nationale, le peuple congolais a les yeux tournés vers vous et votre institution pour changer de paradigmes vis-à-vis du processus électoral. Cela vise entre autres à apaiser les esprits des congolais et d’assurer les acteurs parties prenantes au processus électoral. Un processus crédible, inclusif, indépendant, libre, apaisé et transparent est une source indéniable de la légitimité de nos institutions et de ses animateurs. Offrez ce processus au congolais ! il n’est jamais tard pour bien agir pour l’intérêt collectif et pour la NATION, notre bien commun.

Fait à Kinshasa, le 05 août 2021, Les mouvements citoyens :

APECC,

BISO PEUBLE,

COMPTE A REBOURS,

DYNAMIQUE CONGO60,

DYNAMIQUE UBUNTU

ECCHA, EKOKI ;

FODIDH,

FORUM CITOYEN,

JEUNESSE EN ACTION,

LES DECIDEURS,

LUCHA,

MWANA MBOKA,

SOS JEUNESSE EN DANGER,

VIGILANCE CITOYENNE,

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…