Home Politique Modernisation des 145 territoires de la RDC: Ce que la délégation des investisseurs chinois a réellement dit à Sama Lukonde

Modernisation des 145 territoires de la RDC: Ce que la délégation des investisseurs chinois a réellement dit à Sama Lukonde

4 min read
0
0

La rencontre du lundi 9 août 2021 entre le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde et des investisseurs chinois de l’entreprise Greter Kingdom a été relayée par la presse locale. Mais certains détails sur leurs échanges ont été mal rendus par certains médias au risque de prêter à confusion. Alternance.cd vous propose les grandes lignes de ce qu’ils se sont dit réellement.

La délégation des investisseurs chinois a été conduite auprès du Premier ministre par le Ministre du Développement rural, François Rubota. Reçue à la Primature, elle a présenté à Sama Lukonde une série de projets de développement que des investisseurs chinois entendent mettre en œuvre en République Démocratique du Congo.
Il s’agit entre autres, d’après le ministre du développement rural, des projets concernant la construction des hôpitaux, des écoles, des routes de desserte agricole, des voiries urbaines et autres infrastructures de base dans le cadre du programme présidentiel dit « programme d’appui à la modernisation des villages».

Cependant, contrairement à ce qui a été annoncé par certains médias, la République Démocratique du Congo devra d’abord remplir quelques préalables posés par les investisseurs avant toute mise en œuvre.

C’est d’ailleurs ce qu’a tenu à préciser Stéphane Mbwansa, représentant de Greter Kingdom, qui signale que les investisseurs se donnent deux mois pour commencer certaines concrétisations si le gouvernement remplit sa part.
« Nous allons, d’ici deux mois, commencer la réalisation de ces projets. Les deux provinces sur lesquelles nous avons déjà réalisé des études de faisabilité sont le Tanganyika et le Kongo Central. D’autres vont suivre », a-t-il dit.

Les territoires choisis comme pilotes sont Kalemie dans la province du Tanganyika et Madimba au Kongo Central.

Le financement de ces projets viendra des banques chinoises au titre de prêt à la RDC pour la création des infrastructures à travers tous les territoires avec des opportunités de création d’emplois sur toute l’étendue du territoire national.

A en croire le Ministre du développement rural, il s’agit d’un programme d’appui à la modernisation des villages des 145 territoires du pays.

Plusieurs projets seront réalisés d’ici 2023 à condition que le gouvernement remplisse les préalables posés par les investisseurs. Parmi ces projet, on peut citer entre autres, la construction des logements sociaux ; la construction des édifices ; la construction de centres de santé et hôpitaux ; la construction des écoles etc.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…