Home Politique Cafouillage dans la lutte contre les détournements: Jules Alingete et Tony Mwaba se rentrent dedans

Cafouillage dans la lutte contre les détournements: Jules Alingete et Tony Mwaba se rentrent dedans

6 min read
0
0

Ça barde sérieusement entre l’Inspecteur Général des Finances, chef de service Jules Alingete et le Ministre de l’Enseignement, Primaire Secondaire et Technique, Me Tony Mwaba. Traqué par le premier cité qui le soupçonne de détournement, ce dernier a balancé un dossier qui compromet sérieusement la lutte contre la corruption et la fraude menée par l’Inspecteur Général des Finances(IGF). Le bras de fer entre ces deux proches du Chef de l’État prend une allure inquiétante.

Tout est parti de la dénonciation par l’IGF, de la tentative de détournement de 16 millions de dollars américains par le ministre de l’EPST. Clamant son innocence, le ministre Tony Mwaba a choisi un auditoire acquis à sa cause pour rendre coup sur coup à Jules Alingete.

S’exprimant ce lundi 16 août 2021 devant des enseignants, il a révélé avoir intercepté 2 millions d’euros pour le compte de Verodos, une structure présentée comme appartenant à des amis du numéro un de l’IGF, qui selon lui, l’a appelé au téléphone pour lui faciliter le dossier.

Affirmant détenir « les preuves de ses appels » quand il lui disait que ce sont ses amis, il a indiqué que Veridos voudrait octroyer aux élèves du primaire des cartes biométriques en échange du paiement de 5 euros par élève. Le ministre de l’EPST affirme avoir bloqué ce dossier dont le marché allait être octroyé de gré à gré parce que « la gratuité de l’enseignement au niveau primaire est non négociable ».

Le traqueur traqué

La veille de la sortie médiatique musclée du ministre de l’ESPT, c’est Augustin Kabuya, Secrétaire Général de l’UDPS, parti politique dont sont membres Jules Alingete et Tony Mwaba qui s’est prononcé sur le différend qui oppose ces deux proches de Félix Tshisekedi.
« L’argent n’était même pas arrivé à la banque. J’ai eu à parler avec tous les concernés pour avoir la vraie information. Mais quand vous regardez la manière dont l’information a été propagée, c’est malheureux. Ni le ministre, ni l’inspecteur général voulaient se mettre d’accord sur un point. L’inspecteur général des finances voulait que l’opération suive le circuit normal. Mais pour le ministre, ses surveillants sont payés à 40.000 FC. Quand on va leur dire d’aller ouvrir un compte en banque, ça c’est un autre problème. C’est un problème entre les deux personnalités qui n’avaient rien à voir avec le détournement », a expliqué le SG du parti présidentiel au cours de la clôture des activités de la journée de la jeunesse.

La réaction de Kabuya a été en grande partie influencée par une photo supposée prise dans son bureau, qui a fait le choux gras des utilisateurs des réseaux sociaux, sur laquelle on peut apercevoir Jules Alingete et Tony Mwaba se regarder en chien de faillance sous sa médiation.

Signe que les relations entre ces deux personnalités se sont sérieusement détériorées, le ministre de l’EPST menace de porter plainte contre l’inspecteur général, chef de service, tout en promettant de révéler au grand jour les preuves du supposé comportement déviant de Jules Alingete.

RD44

Lire aussi

Au-delà du show médiatique de Jules Alingete : Ces incongruités qui discréditent son travail

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…