Home Politique Tentative de spoliation de l’INERA Kipushi : José Mpanda promet la prison au Conservateur des titres immobiliers et à ses complices

Tentative de spoliation de l’INERA Kipushi : José Mpanda promet la prison au Conservateur des titres immobiliers et à ses complices

7 min read
0
0

S’ils espéraient se mettre pleines les poches en vendant en partie ou en entièreté les 200 hectares du site Kaniemeshi de l’Institut national pour l’étude et la recherche agronomique(INERA) de Kipopo situé dans le territoire de Kipushi dans la province du Haut-Katanga, le chef de division du cadastre, circonscription de Kipushi-Sud et le Conservateur des titres immobiliers devraient commencer à réfléchir sur d’autres sources de financement pour devenir riches. Sinon, ils devraient commencer à apprendre comment vivre en prison.

Leurs manœuvres faites en complicité avec un groupe d’avocats pour la spoliation de cette concession ont sonné aux oreilles du ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, José Mpanda, dont dépend l’INERA. Ce dernier a rassuré les agents qui se sont plaints auprès de lui lors de son passage à Kipushi, que cette confession ne sera jamais vendue.

Le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique a mis à profit son séjour au Haut-Katanga, du 25 au 29 août 2021, dans le cadre d’une visite dans la mine uranifère de Shinkolobwe dans le territoire de Kambove, pour visiter deux structures sous sa tutelle.

Il s’est rendu au Centre de recherche agroalimentaire (CRAA) et l’Institut national pour l’étude et la recherche agronomique (INERA) de Kipopo.

Dans ses échanges avec le personnel de l’INERA, le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique a été agréablement surpris d’apprendre de la bouche du chef de station, Ir André Kabey Yav, que le Conservateur des titres immobiliers et le chef de de division du cadastre, circonscription de Kipushi-Sud, en complicité avec un groupe d’avocats, manœuvreraient pour la spoliation de ce site. Ce, lui-a-t-on précisé, en faisant passer ce site pour une propriété de la famille de feu président Joseph Mobutu dont les fameux avocats se prévaleraient d’avoir eu mandat des ayants-droit.

Se voulant précis, le chef de station de l’INERA a renseigné à l’autorité de tutelle que le Conservateur des titres immobiliers, le chef de division du cadastre, circonscription de Kipushi-Sud et leurs avocats complices ont induit en erreur le Secrétaire Général aux Affaires foncières, qui a dit dans une lettre adressée au Conservateur, ne pas trouver d’inconvénient à la demande introduite par la «succession Mobutu » pour l’établissement des titres de propriété du site Kaniemeshi en son nom.

José Mpanda a rassuré les agents de l’INERA Kipushi qu’aucun mètre de leur concession ne sera vendu.
«Je peux vous confirmer que cette concession sera et restera exclusivement la propriété de l’INERA. Je me suis fait accompagner du ministre provincial de l’Agriculture parce que le gouverneur de province est saisi de ce dossier. Le conservateur de Kipushi doit cesser immédiatement de faire ce qu’il fait, sinon il va aller en prison. Aucun mètre de cette concession ne partira et nous allons aller jusqu’au bout. Qu’ils montent et qu’ils descendent, ils ne vont pas spolier cette propriété de l’INERA. Je vais appeler mon collègue des affaires foncières pour qu’il mette en garde son conservateur. Ce dernier risque d’être suspendu et même d’être arrêté. Je le confirme, aucun mètre de cette concession de l’INERA ne va aller dans les mains des privés», a vociféré José Mpanda.

Ceci faisant, le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique a démontré que l’INERA et ses différentes concessions ne peuvent en aucun cas être détournés de leur mission qui consiste en la promotion du développement agricole.

Dans tous les cas, un site destiné à la production des semences de base ne peut être vendu pour enrichir un groupe de gens, conservateurs des titres immobiliers, chef de division du cadastre ou encore avocats soient-ils.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…