Home Politique Autorité de l’Aviation Civile: Le DG Jean Tshiumba accusé de se montrer insolent à l’égard du PCA Sébastien Leseedjina

Autorité de l’Aviation Civile: Le DG Jean Tshiumba accusé de se montrer insolent à l’égard du PCA Sébastien Leseedjina

10 min read
0
0

Le Directeur Général de l’Autorité de l’Aviation Civile (AAC) de la République Démocratique du Congo est éclaboussé par un scandale. Jean Tshiumba Mpunga est accusé de se montrer peu courtois envers le Président du Conseil d’Administration(PCA), Prof Sébastien Leseedjina Ikwame dans une correspondance qu’il lui a adressé et de manquer d’égard à son égard publiquement.

A la demande du PCA de savoir sur base de quel fondement il a procédé à des permutations de certains directeurs, le DG lui a adressé des propos jugés indignes. Rappel des faits.

Un Directeur Général et un Président du Conseil d’Administration qui ne s’entendent pas, les exemples sont légion en RDC. Mais un DG qui manque de respect publiquement au PCA, c’est rare! L’exemple de l’Autorité de l’Aviation Civile est tellement triste pour être mentionné.

Comme alternance.cd la révélé dans l’un de ses articles (lire AAC: Le PCA se plaint de la non application des décisions du conseil, le DG l’asphixie financièrement), le PCA de ce service public sous tutelle du ministère des Transports Voies de communication et désenclavement s’est plaint de la non application des décisions du conseil d’administration en ce qui concerne notamment la permutation de certains directeurs.

Il a fait part de ses préoccupations au Directeur Général, à qui il a reproché plusieurs griefs dont la tentative de briser l’élan et la vigilance du conseil dans le cadre de ses missions.

A en croire le PCA Sebastien Leseedjina Ikwame, le DG Jean Tshiumba Mpunga refuserait de mettre à la disposition du conseil d’administration les fonds prévus pour son fonctionnement et qu’il multiplierait les prétextes pour l’asphixier financièrement.

Dans sa réponse, le DG de l’AAC a usé d’un langage ordurier, avec des mots de la rue dans sa lettre de réponse.

Un DG ne devrait pas dire ça

Comme qui répondait à son domestique, Jean Tshiumba Mpunga a prétendu, en substance, qu’il n’aurait pas besoin de l’avis du PCA pour prendre des décisions qui « n’ont nullement impacté négativement la carrière des personnes concernées ».

Sans froid aux yeux, il a enchaîné dans sa lettre référencée N°AAC/100/DG/TMJ/KMF/0933/2021, du 12 août 2021, que le PCA confondrait ses prises de position personnelles avec les décisions du conseil d’administration.

Plus grave, et c’est à ce stade que le ministre de tutelle est invité à recadrer ce mandataire public, il a traité le PCA d’improductif et de manquer d’initiatives depuis sa nomination.
« Personne, alors personne ne vous a jamais vu prendre une initiative objective dans le sens de rencontrer ni le Chef de l’État, ni le Premier ministre encore moins les ministres sectoriels en charges des Transports, Voies de communication et du désenclavement et du Portefeuille, afin de lui parler des problèmes existenciels et susbtantiels de l’Aviation Civile de notre pays », a asséné un Jean Tshiumba décidément déterminé à en découdre avec le PCA.

Choqué, le Président du Conseil d’Administration de l’AAC s’est plaint auprès du ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement. Mais ce n’est pas tout car, Sébastien Leseedjina Ikwame a recadré ce DG apparemment mal poli à son égard.

« Je n’aimerais pas descendre si bas afin de jouer à ce sale jeu auquel vous êtes habitué et pour lequel toute votre attention est focalisée. Votre stratégie à chercher du soutien à qui veut l’entendre, pour justifier vos forfaitures laisse à désirer et à ce stade, il n’y a que l’audit Administratif qui peut déterminer ce que vous avez fait en matière de gestion administrative du personnel», lui-a-t-il fait savoir.

Le PCA a indexé à son tour le DG de « violer constamment les textes légaux et réglementaires en by-passant le pouvoir du Conseil par les recrutements intempestifs, les permutations, les promotions, les injustices décriées par le Personnel, le favoritisme sous toutes ses formes au grand dam de la Haute hiérarchie ».

Dans cette correspondance référencée N°AAC/CS/RS/MOB/MOV/IMB/0/7/…2021, Sébastien Leseedjina a recensé une série d’actes présentés comme relevant de la mauvaise gestion qu’il reproche au Directeur Général.

« Je vous préviens que je suis saisi par des sources dignes de foi de vos différentes menaces de mort, des enlèvements pour tortures à l’endroit du Personnel. Tout malheur qui arrivera au Personnel pour des cas précités, sera versé dans ton dos », a-t-il poursuivi.

Ce, avant de conclure comme suit: « Je vous invite à la retenue et à vous émanciper afin de mieux gérer notre institution et à prendre des décisions dans le sens de créer de l’harmonie et un climat social au sein de l’AAC/RDC. Je vous invite à s’abstenir des décisions allant au-delà de vos prérogatives et de rester dans les limites du pouvoir vous confié par les textes légaux et réglementaires ».

ALT/LJN

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…